uneaura4etoiles

l'éveil du féminin

Cercle de femmes : Sexualité féminine. Pratique de l’oeuf de yoni.Catherine Oberlé. 21/22 mars Paris

Posté : 20 mars, 2015 @ 3:16 dans feminilune, stages | Pas de commentaires »

_PML3391astia_2 copieParler de sexualité n’est pas aussi simple qu’on aimerait nous le faire croire. Tabous et ignorance sont toujours bien présents et font que de nombreuses femmes continuent à vivre dans une forme de méconnaissance par rapport à leur corps.

Ces cercles de femmes visent à libérer la parole, à ré-introduire la notion du corps, et à faire connaître aux femmes des pratiques ancestrales venues d’orient, telles que le tao et le tantra.

Ces pratiques permettent d’aller vers un épanouissement du féminin en enseignant aux femmes la manière de se connecter à leur énergie sexuelle, qui est avant tout une énergie de vie, afin de l’intégrer dans leur quotidien.

Au sein de ces pratiques il est un exercice qui est certainement l’un des plus puissant pour les femmes qui est celui avec l’œuf de yoni.

L’Oeuf de Yoni permet de renforcer la zone pelvienne de la femme et de réveiller son énergie sexuelle.

Cette pratique ancestrale issue du Tao a de multiples avantages.

Elle permet dans un premier temps de muscler les parois du vagin, ce qui va permettre de tonifier la zone pelvienne, et qui aura comme résultat d’augmenter les sensations de plaisir lors des relations sexuelles.

Elle permet également de développer la force intérieure, et son énergie de vie en développant la conscience de soi, de son corps et de son vagin.

D’autre part un travail subtil et énergétique est fait grâce à la nature des pierres utilisées et qui sont réputées pour  absorber les énergies négatives et nettoyer les blocages émotionnels ou encore ouvrir la connexion au cœur.

Autres aspects non négligeables, l’utilisation de l’œuf de yoni est reconnu pour aider à la lubrification, prévenir les problématiques liées à l’incontinence en musclant les muscles du périnée, atténuer les douleurs des règles,et accompagner les suites d’accouchement.

 

Qui est Catherine Oberlé : En tant que Gestalt-Thérapeute elle s’est spécialisée sur le travail corporel, la sexualité, et le transgénérationnel, qui sont pour elle les portes d’entrées vers une meilleure compréhension de soi, de nos fonctionnements, de ce qui nous agit et nous limite dans notre existence. Catherine Oberlé anime aussi des groupes de Tantra et de Cercles de Femmes

 

Stage  Tao et Tantra – Réveillez votre énergie sexuelle

Paris : 21/22 Mars 2015 Bruxelles : le 10 et 11 avril 2015

Tarif du stage : 240 euros (l’achat de l’œuf de jade est à part)

Horaires : Samedi : 10h-19h Dimanche : 10h-17h30

Pour les adresses, contactez Catherine Oberlé

Site : www.feminisens.com

 

le massage tantrique : nouveau prélude amoureux avec Bhagvati Granier

Posté : 23 juin, 2014 @ 2:49 dans feminilune | Pas de commentaires »

tantra-red-colorsLe massage tantrique est un prélude amoureux où priment les retrouvailles avec son corps. Bien plus qu’un simple préliminaire, cette pratique développe l’art de la relation harmonieuse avec son partenaire. Le toucher, au coeur de l’intime ! L’été arrive, c’est peut-être le moment de renouer avec une sexualité plus consciente avec notre partenaire. Les clés avec Bhagvati Granier. 

le massage tantrique : nouveau prélude amoureux avec Bhagvati Granier dans feminilune

« A partir du moment où l’on parle d’amour, et plus encore de sexualité, le toucher devrait être au centre du débat » affirme Bhagvati Granier, thérapeute formée à différentes disciplines corporelles et enseignante en tantra. La manière dont nous avons été massés, touchés avec amour et bienveillance ou pas, est déterminante dans notre rapport au corps. Elle va influer sur nos relations qui seront alors placées sous le signe du plaisir, ou des difficultés. Pour renouer avec ce lien précieux pour soi et son partenaire, le massage tantrique donne des clés uniques.

Le massage : un art relationnel

Plus qu’un simple massage, l’approche tantrique développe l’art de la relation à soi et à l’autre. Le principe central de cette pratique ! Outil privilégié de l’intime, elle permet de rétablir une communication corporelle, qui a pu être conflictuelle entre les deux partenaires. Là où la parole peut se révéler difficile et pauvre pour exprimer sentiments ou sensations, le toucher prend le relais.

« Plus qu’une technique à suivre à la lettre, le massage tantrique fait appel à votre réceptivité, et à votre capacité à vous abandonner » précise Bhagvati Granier. A l’écoute et curieux de l’autre, le masseur va réveiller, sans équivoque, la sensualité naturelle du corps, source de notre plaisir bien sûr, mais aussi de notre vitalité.

Lire la suite : http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/dossiers/tantra/14499-massage-tantrique-preliminaire.htm

Vidéo : http://www.bhagvati-tantra.com/massage-tantrique/81-bhagvati-explique-le-massage-tantrique.html

C’est l’été ! Et si on passait des vacances tantriques !

Posté : 20 juin, 2014 @ 1:41 dans feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

10155971_295255720623243_566133703_nAvec l’été, et les vacances qui se profilent,  notre corps, nos sens comme nos désirs d’union s’éveillent. Et si vous profitiez de cette parenthèse enchantée pour découvrir de nouvelles pistes vers une sexualité épanouie. Laissez-vous tenter par le tantra ! révisez vos basiques. le tantra c’est quoi déjà, ses vertus, comment s’y mettre ? Et mes coups de coeur côté chef de file, Diane Bellego, Marisa Ortolan… Article de Catherine Maillard. Pour Doctissimo. 

C'est l'été ! Et si on passait des vacances tantriques ! dans feminilune

Venu tout droit de l’Inde, le tantra est une philosophie très prisée par les amoureux mais aussi par les célibataires soucieux de booster leur sexualité et leur spiritualité. Beaucoup de promesses entourent cette pratique : des ébats plus longs, l’accès au multi-orgasme… Mais pour les tantrika, l’union sexuelle n’est qu’une infime partie de l’enseignement. C’est plus à la recherche de notre véritable nature que nous convie le tantra, et plus encore de nos polarités masculines et féminines.

Durant l’été, certains stages proposent de nous faire découvrir la véritable essence du tantra. Une fois notre pulsion de vie libérée, nos relations dégagées des projections incessantes, notre instinct retrouvé tout comme notre goût pour le sacré, notre sexualité peut alors emprunter de nouveaux chemins. La fusion de shakti (le principe féminin) et de shiva (le principe mâle) ne s’obtient pas d’un coup de baguette magique, cela s’apprend !

Lire la suite : http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/dossiers/tantra/15126-vacances-tantriques.htm

L’oeuf de jade, une pratique ancestrale issu du Tao et du Tantra

Posté : 15 septembre, 2013 @ 9:24 dans feminilune | Pas de commentaires »


L'oeuf de jade, une pratique ancestrale issu du Tao et du Tantra dans feminilune images-150x150

Les pratiques ancestrales venues d’orient, développent les subtilités de l’énergie sexuelle et commentdévelopper une sexualité épanouissante et créative. Différents types d’exercices issus du Tantra et du Tao, dont la pratique de l’oeuf de jade, ont pour objectif de nous connecter à cette puissante énergie de vie qui nous habite.

 

Catherine Oberlé nous parle de l’oeuf de Jade. « L’Oeuf de Jade ou Oœuf de Yoni permet de renforcer la zone pelvienne de la femme et de réveiller son énergie sexuelle.

 Cette pratique ancestrale issue du Tao a de multiples avantages.

Elle permet dans un premier temps de muscler les parois du vagin, ce qui va permettre de tonifier la zone pelvienne, et qui aura comme résultat d’augmenter les sensations de plaisir lors des relations sexuelles.

 Elle permet également de développer la force intérieure, et son énergie de vie en développant la conscience de soi, de son corps et de son vagin.

D’autre part un travail subtil et énergétique est fait grâce à la nature de cette pierre qui est réputée absorber les énergies négatives et nettoyer les blocages émotionnels issus de la matrice et bloqués dans la zone pelvienne.

Autres aspects non négligeables, l’utilisation de l’œuf de jade est reconnu pour aider à la lubrification, prévenir les problématiques liées à l’incontinence en musclant les muscles du périnée, atténuer les douleurs des règles,et accompagner les suites d’accouchement.

 Qui est Catherine Oberlé : En tant que Gestalt-Thérapeute elle s’est spécialisée sur le travail corporel, la sexualité, et le transgénérationnel, qui sont pour elle les portes d’entrées vers une meilleure compréhension de soi, de nos fonctionnements, de ce qui nous agit et nous limite dans notre existence. Catherine Oberlé anime aussi des groupes de Tantra et de Cercles de Femmes

Stage : TAO et Tantra – Apprendre à se connecter à son énergie sexuelle !

+ la Pratique de l’Oeuf de Jade (d’après la méthode de Saïda Desilets)

Prochaines dates : 21 et 22 septembre 2013

Lieu : Bruxelles

Tarif : 240 euros  (stage + achat de l’oeuf de jade)

 Horaires : Samedi : 10h-19h Dimanche : 10h-17h30

Site : www.feminisens.com

Interview Diane Bellego : l’appel de la déesse !

Posté : 17 avril, 2013 @ 9:32 dans feminilune | 2 commentaires »

Interview Diane Bellego : l'appel de la déesse ! dans feminilune diane_bellego-300x168

Auteur de l’ouvrage remarqué  Masculin/Féminin, l’initiation amoureuse (Ed Trédaniel), et animatrice de Tantra, Diane Bellego nous invite à la guérison du féminin blessé. La voie pour y parvenir ? Répondre à l’appel de la Déesse. Explications et interview autour du féminin sacré !

 

Catherine Maillard : Vous mettez l’accent sur la réconciliation du masculin/féminin, une notion, au cœur de votre enseignement : Pourquoi ?

Diane Bellego : Les notions de masculin et de féminin s’ancrent dans la vision d’une double polarité de la réalité que l’on retrouve au cœur de toute l’expérience humaine. L’univers repose en effet sur un principe double, émetteur/récepteur, inspir/expir, nuit/jour, yin/yang, masculin/féminin. Le potentiel de l’un est contenu dans  l’autre. On ne peut appréhender la vérité de l’un sans découvrir l’autre. En ce qui concerne le masculin/féminin, la vérité intime d’un homme est son féminin intérieur, celle d’une femme son masculin intérieur. Cheminer vers cette vérité intime est infiniment courageux car la réalité habituelle, celle qui oppose masculin féminin, nous fait croire que la réponse à notre quête est à l’extérieur de nous. Ce qui nous maintient collectivement dans des relations où dominent de forts enjeux de pouvoir. Inversement, la réconciliation nous amène un sentiment de complétude, de joie, de reliance. Pourrions-nous imaginer la Terre se croire »séparée » du Ciel !

C. M : Comment pourriez-vous définir le féminin sacré ou la grande Déesse ?

Diane Bellego : La Déesse est la force centripète, intériorisée, réceptive, créative de l’univers. Elle est la vie, l’amour, la joie, la danse de l’énergie, le pardon, la gratitude, l’accueil. Elle est ce Féminin sacré qui permet aux femmes d’incarner l’amour et aux hommes de le reconnaître en eux-mêmes et en chaque chose. En Occident, on peut assister à un renouveau du  Féminin sacré, aux prémisses de son émergence. La notion du Féminin sacré, incluse la question de la nature du lien que nous entretenons avec la nature. Les catastrophes récentes nous font prendre conscience qu’il est devenu vital de nous comporter autrement, et de la respecter comme partenaire.

C.M. : Pourquoi devons nous retourner aux valeurs du féminin ?

Diane Bellego : Les valeurs du Féminin ont besoin d’imprégner, d’enrichir, de transformer fondamentalement notre société basée sur celles résolument masculines, et aujourd’hui perverties, dans la compétition, la performance, la domination… redonner sa place au féminin pourrait permettre d’inclure, d’unifier, de réunir… Il s’agit d’accepter de se laisser féconder par la vie que nous ne pouvons contrôler, à l’inverse de l’illusoire toute puissance de l’enfant que nous sommes encore en tant qu’humanité. Accepter la sagesse intime qui en émerge et lui donner forme… Pour contribuer au changement, pour un monde qui respecte et célèbre la vie en chacun, en reconnaît la dimension divine et sacrée.

C.M. : Parlez-nous un peu de votre stage : « la Guérison du Féminin ou l’appel de la Déesse ».

Diane Bellego : Je travaille à partir des 7 archétypes des déesses grecques, qui à mon sens sont celles qui vont nous permettre à la fois de toucher à notre dimension sacrée dans un cercle, et surtout de pouvoir les incarner dans son quotidien. À chacun des 7 visages de la Déesse, j’ai associé une voie spirituelle et un centre énergétique, ou chakras. L’époque nous demande d’ancrer notre spiritualité dans le corps pour la vivre au quotidien. Notre corps est véritablement l « véhicule » de la déesse qui nous permet d’incarner concrètement le féminin sacré.

Pour chacune des 7 déesses, j’ai créé une pratique, chamanique, ou psycho corporelle, méditative, créative, rituelle, spirituelle… Toutes les dimensions de la femme sont invitées et éveillées. En parallèle chacun des participantes crée un objet chamanique qui incorpore, équilibre et inclut les 7 dimensions de son être.  Il est consacré par un rituel inspiré et engendré par le cercle des femmes. Cet objet puissant les accompagne de retour chez elles, pour la soutenir et lui rappeler la beauté de qui elle est, l’amour qui guide ses pas, et l’importance e se relier à son chemin d’âme !

C’est un voyage magique, et à la fois concret. La sororité nous porte, dans ces cercles de femmes circule une immense joie d’être réunit pour retrouver ensemble cette part si précieuse de soi ! Diane (Artémis) est la Déesse des sœurs.
Livre : Masculin/Féminin, l’Initiation Amoureuse. Diane Bellego.Ed. Guy Trédaniel.

 Stage : « La guérison du féminin ou l’appel de la Déesse »


Accompagner la guérison des blessures intimes du féminin. Dévoiler, incarner la vérité du Féminin sacré, à travers les déesses grecques. Jouer avec ses démones et les déjouer tendrement. Retrouver beauté, passion, puissance et mystère dans son corps de femme. Se laisser inspirer par le mystère des rituels de la Déesse. Réveiller la joie douce, la magie pure d’être Femme.

Dates : Du Dimanche 04 août 2013 à 16h au samedi 10 août 2013 à 17h
Lieu :
La Ferme Rolland – 26110 Rochebrune – Drôme provençale
Tarifs :
Animation : 560 euros (390 si stage M/F) – Hébergement : 333 euros

Site : www.tantradianebellego.com

La guérison du Féminin, se libérer de sa lignée avec Catherine Oberlé

Posté : 16 avril, 2013 @ 7:16 dans feminilune | 2 commentaires »

La guérison du Féminin, se libérer de sa lignée avec Catherine Oberlé dans feminilune

 Dans ce travail sur la lignée que Catherine Oberlé  propose il est question de prendre conscience de cette fidélité parfois aliénante pour certaines et des introjections avec lesquelles chacune a grandi, afin de pouvoir s’en libérer.

En tant que femme et « fille de » nous sommes toutes d’une manière plus ou moins consciente attachées à notre famille et loyales à notre lignée de femmes : mère, grands-mères, arrière-grands-mères, ancêtres. Nous avons toutes été soumises à l’influence de ce qu’elles nous ont dit, transmis, donné à voir, ou même essayé de cacher.

Cette prise de conscience permettra à chacune de se réapproprier ses choix, en décidant de ce qu’elle garde et de ce qu’elle laisse ; mais aussi de ce qu’elle va pouvoir rendre à l’autre, parce que toxique pour elle.

Une fois que chacune a compris les schémas avec lesquels elle s’est construite, elle va pouvoir les lâcher, pour faire de la place, du vide, vide à partir duquel elle pourra reconstruire du nouveau et se réapproprier sa propre histoire.  C’est un travail puissant, à la fois thérapeutique et initiatique grâce auquel les femmes peuvent se reconnecter à leur essence de femme en s’appuyant sur d’autres femmes, dans un lien de sororité.

« Je mets également un éclairage particulier sur la sexualité car il m’est  apparu comme une évidence que c’est sur ce terrain là que les transmissions les plus puissantes et les plus restrictives ont lieu tels que : honte, culpabilité, tabou, traumas, douleur. C’est aussi le lieu par lequel l’homme essaie depuis la nuit des temps de soumettre la femme, par peur de sa puissance. Tout est inscrit à cet endroit, stigmatisé, figé.

Pour pouvoir se réapproprier son histoire et la réhabiliter, il est indispensable pour la femme de se réapproprier sa sexualité, de nettoyer les mémoires qui y sont rattachées afin de récupérer l’énergie de vie qui y est liée.

D’une manière plus large, se libérer de sa lignée de femmes signifie être capable de s’accueillir à cet endroit particulier, dans son être femme, dans ce que chacune a d’unique, de précieux, de vivant. C’est un travail de nettoyage que je propose, mais aussi de connexion avec la lignée de femmes et avec son énergie de vie. Nous y mettons en lumière ce qui empêche chacune de se réaliser pleinement dans sa vie de femme, et de s’épanouir dans sa sexualité.

Je les invite à travers différents types de pratiques à aller se connecter à la source, pour avoir les réponses qui les feront avancer et leur permettront d’aller vers cette guérison du féminin.

Durant les séminaires nous alternons temps de travail corporel et énergétique avec des temps de paroles et des méditations. Je m’appuie sur différentes pratiques issues du Tantra, de la Gestalt, sur les états d’expansion de conscience, sur les systèmes familiaux et constellations ainsi que sur les recherches actuelles en neurosciences pour permettre que  ce travail puissant se fasse.

 Qui est Catherine Oberlé : En tant que Gestalt-Thérapeute elle s’est spécialisée sur le travail corporel, la sexualité, et le transgénérationnel, qui sont pour elle les portes d’entrées vers une meilleure compréhension de soi, de nos fonctionnements, de ce qui nous agit et nous limite dans notre existence. Catherine Oberlé anime aussi des groupes de Tantra et de Cercles de Femmes

 En pratique :  Stage : La guérison du féminin – Se libérer de sa lignée
du 18 au 20 mai 2013

(week-end de Pentecôte)

Lieu : Le Théatre des champs – Boissy-les-Perches (Normandie) (A 1h de Paris)

Tarif stage : Pré-inscription jusqu’au 20 avril 290 euros (soirées comprises)

 Plein tarif : 330 euros

 Hébergement : 195 euros (repas compris)

 Horaires : Du samedi 10h au lundi 17h

 Inscriptions – Renseignements : info@feminisens.com

 Tel : Bruxelles : 00.32.(0)484.19.12.45

Paris : 00.33.(0)6.09.38.12.28

Son site : www.feminisens.com

 

Tantra et St Valentin avec Diane Bellego

Posté : 11 février, 2013 @ 6:24 dans developpement personnel, spiritualité | Pas de commentaires »

Tantra et St Valentin avec Diane Bellego dans developpement personnel cple-yabum 
 En février, S Valentin Oblige, nous célébrons l’amour ! Et si nous misions sur le Tantra pour une fête amoureuse singulière, hors des circuits commerciaux, et plus près de notre véritable nature. Diane Bellego nous propose de prendre soin de ceux que nous aimons, depuis un amour véritable envers nous-même … C’est le temps d’étreindre l’ami, pas seulement lui sourire, le temps de partager, d’offrir l’amour, le temps d’agir l’amour.
 
Deux RV tantriques pour la St Valentin 

Mardi 12 février 2013. Soirée Tantra Spéciale Saint Valentin !!!
Venez seul, en couple, avec vos amis…
Nous célébrerons le féminin et le masculin, la femme et l’homme ET l’amant  (e) intérieur (e).
Nous célèbrerons la vie en nous et en relation.
Merci aux hommes d’apporter quelques roses et aux femmes un foulard (ou châle – paréo… ).
Pour ceux qui le désirent, merci de prévoir une boisson et/ou quelque chose à grignoter pour après.
De 19h45 à 22h30. Exceptionnellement prévoir de rester un peu plus tard.


2 Conférence spéciale Saint Valentin 14 février.
« Fêtons les Amoureux intérieurs Pour être amoureux de la Vie et de l’Autre. »
En direct par internet le jeudi 14 février 2013 à 20h30 sur le site Terres d’amours :

S’inscrire auparavant sur le site : http://terresdamours.com/accueil.php

Au commencement était la Déesse Mère… avec Marisa Ortolan !

Posté : 30 mai, 2012 @ 12:02 dans feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

    Au commencement était la Déesse Mère… avec Marisa Ortolan ! dans feminilune SecretsdeFemmes2-300x300

La femme est un mystère, celui de ses origines. Pour le découvrir, Marisa Ortolan évoque la Déesse Mère, et nous rappelle que de tous temps les femmes donnent la vie et la protège. Elle co-anime avec Eve Fouquet, art-thérapeute, un stage intitulé Secrets de Femmes… Rencontre avec une femme remarquable.

 

Illustration : Eve Fouquet

 Uneaura4etoiles: Vous nous invitez à rejoindre un cercle de femmes intitulé « Secret de femmes ». Une invitation à rejoindre une terre connue des femmes, et oubliée ?

Marisa Ortolan : Ce titre a été choisi par Eve Fouquet et moi-même comme une évidence. En référence, à quelque chose qui est tu… quelque chose qui a été longtemps et profondément caché : une part du féminin qui s’est perdue dans la nuit des temps. Les femmes portent une essence toute particulière qui demande à être révélée à nouveau. Nous l’avons oublié mais bien avant qu’il y ait des magiciens comme Merlin, c’étaient des magiciennes qui établissaient le pont entre le visible et l’invisible. Elles avaient la connaissance de secrets, ceux qui touchent aux fées, et aux sorcières. Dans les temps anciens, celles qu’on consultaient pour guérir et pour leurs visions, étaient en majorité des femmes. Le mot : « Secret » fait aussi référence au sexe de la femme, il est « mystérieux ».

Uneaura4etoiles: Pouvez-vous nous parler du principe féminin ? Pourquoi faire allusion à la Déesse Mère ?

Marisa Ortolan : À une époque lointaine, la déesse mère « imprégnait » le monde du principe féminin. Elle servait la vie en l’accueillant dans son corps, comme la terre porte la graine…  J’aimerais mieux parler de l’essence, de la légitimité du féminin. Ce féminin prend soin de la matière sous toutes ces formes… Aborder un jardin en tant que féminin, c’est être à l’écoute du besoin de la terre. Avec un animal, le féminin s’attache à créer un contact et non pas à le dominer, ou le dresser. Pour la vie sur terre, il a fallu les deux essences, accueillir, se battre. Le masculin a son rôle à jouer, bien sûr. Il l’a amplement fait et nous, les femmes l’avons aussi utilisé. Maintenant, il nous reste à donner au monde le féminin, l’incarner dans sa différence.

uneaura4etoiles  : Vous poursuivez par « Elle vivait sa nature sauvage remplie de liberté. » Que signifie «  la nature sauvage » ?

Marisa Ortolan : Nous devons retrouver notre nature femelle, pas celle « éduquée », mais celle reliée profondément à la nature. C’est un des chemins privilégié pour contacter notre puissance, celle dont nous avons besoin pour « occuper » pleinement notre place. Et rétablir un équilibre fortement menacé. Il y a beaucoup de confusion à ce sujet, la puissance est souvent associée à la violence, pour les femmes.  En réalité, le sauvage est notre nature primordiale, la source de notre véritable puissance est à notre disposition en permanence, c’est notre énergie sexuelle, celle à la base de toute création !

Catherine Maillard

Lire la suite, interview intégrale  : http://www.thedifferentmagazine.com/connexions/psy-and-spi/secrets-de-femmes-avec-marisa-ortolan.html

Livre : Le tantra, horizon sacré de la relation. Marisa Ortolan et Jacques Lucas. Ed. Souffle d’or.

Stage : Secrets de femmes

Dates : du 29 juin au 2 juillet 2012. En co-animation Marisa Ortolan : www.horizon-tantra.com (Tel : 06 07 90 96 25) et Eve Fouquet. www.etincelledevie.fr (Tel : 06 64 20 72 15)

Lieu : Le Hameau de l’Etoiles. 34380

Tarifs : 410 E. (Hébergement et pension complète en plus)

 

 

Osho : le retour à la sexualité sacré

Posté : 7 mai, 2012 @ 4:35 dans spiritualité | 2 commentaires »

Osho : le retour à la sexualité sacré dans spiritualité 8110

 Le sexe… Au nom de la libération sexuelle, on le le voue à tous les seins… Parfois, entre débauche et addictions. Alors comment sortir d’une sexualité trop souvent vide de sens ? Réponses éclairées d’Osho, l’un des mystiques contemporains les plus provocateurs du XXème siècle.

« Le tantra n’est pas la voie de la luxure. C’est la seule voie pour sortir de la permissivité. C’est le seul chemin pour sortir d’une sexualité vide  de sens » affirme Osho, l’un des mystiques contemporains les plus provocateurs du XXème siècle. Sa vision sur la sexualité est unique, et accessible à la fois. Selon lui, alors que nous nous vantons d’une sexualité libérée, il affirme qu’en réalité, elle se nourrit de rêves de luxure. La faute à qui ? A la répression. Les moralistes de tout poils n’ont fait que l’emprisonner, tout comme la religion. Résultat : le sexe aujourd’hui se décline sous des formes grossières souffrant encore et toujours d’une profonde incompréhension !

Le tantra : voie de compréhension !

La sexualité est centrale dans notre vie, c’est une réalité biologique, et plus encore elle est existentielle ! A l’endroit de la sexualité est concentrée une formidable énergie, qui au-delà du plaisir peut donner la vie et ouvrir encore bien d’autres portes. Cette énergie peut être libérée, non par la répression ou la débauche, mais par la compréhension. « une fois l’énergie libérée, de la boue émerge alors le lotus. «  insiste Osho. Et avec lui la transcendance !

Catherine Maillard

Lire la suite www.doctissimo.fr/html/sexualite/dossiers/tantra/15390-tantrisme-sexualite-sacree.htm

 

INTERVIEWS DE STARS |
piafabec |
Kasskou le petit krill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fanatique d'esprit
| Scravic
| New EVENING Newcastle CHRON...