uneaura4etoiles

l'éveil du féminin

Sauvage et modernité en rupture, par Catherine Maillard !

Posté : 5 avril, 2016 @ 5:34 dans chamanisme, feminilune, livres, spiritualité | Pas de commentaires »

IMG_3201Sauvage et modernité en rupture, par Catherine Maillard ! (Extrait de Rituels de femmes pour s’éveiller au féminin sauvage. isabelle Gueudré. catherine Maillard. illustrations : Marie Nanouk. Ed Courrier du Livre) 

Dès lors que la question du féminin se pose, celle du féminin sauvage se profile immanquablement. Ressource primordiale de l’essence du féminin, selon la psychiatre « Clarissa Pinkola Este », « le Soi sauvage n’est ni docile ni vide… En acceptant de se laisser domestiquer, on laisse en jachère ses instincts, celui de jouer, de se lier, de faire face, de vagabonder et autres… »  Qu’en est-il aujourd’hui de ce féminin sauvage ? Quelle place dans la modernité ?

Sauvage et modernité : en rupture !

La mise en jachère de notre part sauvage proviendrait de différents facteurs. Tout porte à croire que nous occupons davantage de terrain, c’est vrai ! Mais de quelle manière. Il semblerait que pour se frayer une place, les femmes se soient coulées dans des modèles à dominante masculine, excluant en majeure partie leur part sauvage. Mais comment faire autrement dans une société où la montée exponentielle du patriarcat, s’accompagne de la domestication de la nature, et d’un formidable développement de la technologie pour maîtriser et s’approprier le monde. Un facteur important comme le souligne Clarissa Pinkola Estes :  » la Femme Sauvage, comme la nature sauvage, est victime de la civilisation. La société, la culture la traquent, la capturent, la musellent, afin qu’elle entre dans le moule réducteur des rôles qui lui sont assignés et ne puisse entendre la voix généreuse issue de son âme profonde.  » Rappelons aussi que dans ce système patriarcal, la relation des femmes aux hommes comme protecteur a toujours été le socle de leur existence, d’où l’insécurité permanente de dépendre d’un autre, physiquement et socialement plus puissant … afin de survivre. Une histoire qui laisse des traces, nécessairement, à commencer par la difficulté à contacter notre véritable puissance ! Une invitation aussi à s’affranchir des modèles anciens limitants ! Coupés de nos racines, de nos cycles, de nos liens avec l’invisible et les esprits de la nature, nous privons le monde d’une part essentielle à son équilibre. Les retrouvailles avec notre part sauvage constituent à plus d’un titre une étape primordiale.

Renouer avec le sauvage

Les chemins pour renouer avec notre part primordial sont heureusement multiples. Souvent la difficulté semble prendre le pas sur le désir de changement, comme si la tâche était insurmontable. Il n’en est rien. Au fil de ma quête des retrouvailles avec ce féminin sauvage, j’ai rencontré nombre de « femmes sauvages », qui ont nourri ma recherche et inspiré. C’est lors d’une table ronde qui lui était consacré, qu’est apparu une piste essentielle. « Notre ressource sauvage se trouve dans le ventre des femmes » évoque la psychothérapeute Marie Hélène Sourd. « Cette force brute est belle car elle est la Vie même. Elle prend sa source dans notre ventre, elle est une ressource à disposition, pour toute femme qui ose la libérer et se servir de cette saine sagesse. « Nombreuses sont celles qui au moment d’accoucher, à cet instant de paroxysme où le mystère de la vie s’entrechoque parfois avec les angoisses les plus folles, ont découvert en elles une force et une autorité  naturelles, une énergie insoupçonnée d’une puissance inouïe !

Des infos sur les cercles de ressourcement « féminin sauvage ». espace de rituels. https://www.facebook.com/events/833742820093054/

evénement : La venue de Brooke Medicine Eagle à Paris. 1er au 8 Juin 2016

Posté : 17 mars, 2016 @ 3:59 dans feminilune, stages | Pas de commentaires »

 

Brooke Medicine EagleBrooke Medicine Eagle  revient en Europe et tout particulièrement en France pour la sortie de son livre « Marcher sur le chemin sacré de la Femme Bison Blanc » aux Editions Vega.

Issue de familles européennes et indigènes, Brooke Medicine Eagle est écrivain, enseignante, guérisseuse, visionnaire, gardienne de la terre, chanteuse-compositrice et facilitatrice de cérémonies amérindiennes. Ecologiste engagée, elle vit simplement, en harmonie avec la nature et se dédie à la préservation des eaux sacrées. www.medicineeagle.com

Brooke proposera des consultations et enseignera dans plusieurs villes de France et en Suisse, à Lausanne.

Voici son programme lorsqu’elle sera à Paris du 1er au 8 Juin :

Cercle de Chants

 le vendredi 3 juin (19h30-21h30)

Moon Lodge du Soleil, Paris 8ème

(20€)

Atelier « La Voie Arc-en-Ciel de la Roue de la Médecine »

FESTIVAL DU FÉMININ-MASCULIN

le samedi 4 juin (15h45-17h)

Inscription ici

Centre Tao Paris

144 boulevard de la Villette

Paris 19ème

 Atelier « Femmes de beauté, femmes de pouvoir »

le dimanche 5 juin (10h-17h)

Atelier 77

77, rue de Charonne – Paris 12ème

(100€)

Avec Brooke Medicine Eagle, vous explorerez la beauté et le pouvoir qui résident en vous, qui, une fois reconnus, vous donnent la possibilité de mener une vie saine, joyeuse et porteuse de sens. 

L’intention de Brooke est de vous montrer la voie de la Beauté, un chemin qui mène d’abord vers votre propre transformation, pour ensuite magnifier votre capacité à soutenir votre communauté en ces temps de changements.

Les femmes portent en elles les rythmes de la Terre-Mère. Ce don naturel leur donne la capacité à nourrir et renouveler la vie, leur confiant ainsi des devoirs et des responsabilités mieux accomplis si elles sont en paix avec elles-mêmes et avec les autres. Puisque nous avons beaucoup reçu en étant femmes, nous sommes en effet appelées à tenir un rôle important que Brooke nous invite à accomplir avec vitalité, amour et envergure.

Dans cette journée de Transformation, venez écouter des prophéties anciennes, chanter, danser en cercle, voyager au son du tambour et rire dans une ambiance à la fois profonde et légère.

Venez en jupe et apportez un châle.

 

Loge des Grands-Mères

(réservée aux femmes ménopausées)

le mercredi 8 juin (19h30-21h30)

Moon Lodge du Soleil, Paris 8ème

(Participation consciente à partir de 20€)

Brooke Medicine Eagle vous transmettra le rituel de la Loge des Grands-Mères. Cette loge, réservée aux femmes ménopausées, est une loge de soutien et de partage qui réunit des femmes ayant pris un engagement, vis-à-vis d’elles-mêmes, de transmettre leur expérience aux jeunes générations, par leur vie professionnelle, associative ou familiale. L’intention de Brooke est de montrer que l’âge est un réel moteur pour continuer un chemin de beauté.

A part l’atelier au Festival du Féminin, toutes les demandes d’inscription se font ici.

 

Informations : www.lunafemina.com

 

 

 

Portrait : Laurence Verrier co fondatrice de Feminaissance. Lyon

Posté : 5 mars, 2016 @ 11:11 dans feminilune | 1 commentaire »

laurence-isabelle_278Laurence Verrier a co fondé Féminaissance, un festival réservé aux femmes et aux jeunes femmes à partir de 14 ans. Portrait d’une artiste engagée : photographe et art-accompagnatrice passionnée par l’humain et ses facultés d’expression. « Je développe un travail sur la féminité depuis maintenant 11 ans. Formée au massage, au travail de la voix, pratiquant le yoga et la visualisation créatrice, j’accompagne les femmes et les enfants en séances individuelles ou collectives, le temps des différents «pas-sages» de la Vie. J’ai développé un accompagnement spécifique pour les futures et jeunes mamans, «l’attente créative». A travers mes oeuvres comme à travers l’accompagnement, je cherche à amener de la vie, du nouveau, du surprenant, à créer des ponts entre monde intérieur et extérieur, à aider les êtres à éclore. Mon point fort: vous accompagner au delà de vos peurs, à la rencontre de votre puissance et de votre grâce. »

cropped-bandeau-site2A propos du festival Féminaissance : http://feminaissance.com/

Nous avons un rêve…
Le rêve d’une humanité plus vraie, dans laquelle hommes et femmes seraient en harmonie et en égalité, auraient pansés leurs blessures respectives, balayés les rancoeurs, les colères, soigné le passé.
Une humanité au-delà de la peur de « l’autre ».
Nous avons un rêve…
Le rêve d’une société dans laquelle l’énergie féminine pourrait se déployer dans toute son amplitude, et résonner avec l’énergie masculine.
Nous avons un rêve…
Que chaque femme fasse un pas vers elle-même, et, au-delà de la souffrance, rencontre sa puissance et sa grâce.
Qu’elle puisse s’appuyer sur la communauté des femmes pour éclairer sa route et celle de ses proches.

Team du festival : Jacqueline Riquez, Laurence Verrier, Stéfanie Vella et Angélique Ruffier

https://feminaissancedotcom1.files.wordpress.com/2015/02/hd-revedefemmes-33-page42-43.pdf

Livre : La femme optimale : Miranda Gray, ou les secrets du cycle féminin

Posté : 4 mars, 2016 @ 8:41 dans feminilune, livres | Pas de commentaires »

41JlbG1kWkL._SX326_BO1,204,203,200_« La nature de la femme est cyclique ! »rappelle Miranda Gray.

J’ai découvert Miranda Gray, il y a des années avec son livre Lune Rouge, qui parlait du cycle féminin, comme jamais je ne l’avais entendu… Alors que toute la société nous exhorte à faire fi de nos règles, qui au final sont encore et toujours perçues comme une honte et une entrave à notre liberté, Miranda Gray à l’inverse nous permet d’en découvrir la riches ! Nous sommes femmes et cycliques… Une chance !

Dans cet ouvrage singulier et novateur, Miranda Gray, auteur et enseignante spirituelle anglaise,  répond à la question : « À quoi sert notre cycle menstruel ? » en montrant combien le cycle est une précieuse mine de ressources pour les femmes. Le secret méconnu réside dans les moments dits « optimaux » de nos différentes phases, des jours où certaines capacités sont renforcées. En agissant au moment opportun, nous sommes capables de  réaliser les changements importants que nous désirons vraiment dans notre vie, tant personnelle comme professionnelle.

Conçu comme un guide pratique, autour des 28 jours du cycle, ce livre fournit un planning quotidien d’activités autour de ces différents moments optimaux, que vous pouvez personnaliser en fonction de votre situation et de votre cycle – qu’il soit naturel ou sous traitement médical. Il vous aide à identifier et à atteindre vos objectifs, à établir de meilleures relations, à équilibrer travail et vie privée, et à créer le bonheur personnel.

Cette approche inédite et unique transformera radicalement votre vision de vous-même, de votre cycle menstruel, et la façon dont vous menez votre existence.

Catherine Maillard

La femme optimale – Un programme en 28 jours pour découvrir les énergies créatrices du cycle féminin et s’épanouir. Ed Courrier du livre

Bulletin de pleine Lune du 15 Avril 2014 par Ariane Clément

Posté : 14 avril, 2014 @ 11:39 dans feminilune, spiritualité | 1 commentaire »

images-460x344Pleine Lune du 15 Avril, à 9H43 heure française dans l’axe Bélier balance : on lâche les amarres et on récupère notre guerrier intérieur qui, bercé par des vagues d’amour nous fait avancer en terre inconnue !

Quand la Lune est alignée avec la Terre et le Soleil et qu’elle pénètre dans la zone d’obscurité projetée par la Terre, alors elle disparaît au fur et à mesure : c’est alors une éclipse lunaire. C’est le cas lors de cette Pleine Lune. Comme si nous n’avions plus accès à la nourriture lunaire, comme si nous étions invités à trouver d’autres formes de sécurité. L’occasion aussi de lâcher des mémoires du passé (représentées par le lune) afin de nous ouvrir à de nouvelles habitudes de vie.

Cette Pleine Lune sera d’autant plus spectaculaire en terme de nécessité de changement qu’elle vient réactiver une figure astrologique appelée « grand carré » déjà en œuvre depuis quelques mois. Qu’avons-nous à transformer de notre passé ? Quelles parties de notre passé sont concernées par cette nécessaire transformation ?

Il s’agit des mémoires nous ayant coupés du guerrier (ou la guerrière) en nous. Quels évènements ont bloqué ce guerrier, cette guerrière ? A quel moment avons-nous vécu des situations d’impuissance ? Avons-nous évolué dans une famille maltraitante, abusive ou dans laquelle l’ambiance ressemblait plus à la mort qu’à la vie ? Nous sommes nous sentis impuissants face à une mort accidentelle d’un proche projetant ainsi sur le monde une colère d’impuissance et d’injustice ? Sans parler de toutes ces mémoires transgénérationnelles en lien avec les sujets cités précédemment mais aussi avec les mémoires de guerre et autres pertes d’enfants suite à des maladies que l’on guérirait facilement aujourd’hui.

Par ailleurs, avions-nous le droit d’exprimer notre colère dans notre enfance ou est-ce que cette émotion était interdite (explicitement ou implicitement par l’exemple que nous donnaient nos parents)? Avons-nous eu envie de tuer quelqu’un enfant? Avons-nous refoulé cette colère derrière une vie dans laquelle le stress prédomine ? Attendons-nous toujours le dernier moment pour nous affirmer ce qui fait que nous le faisons finalement enfin en explosion de colère et sur la personne qui a la malchance d’être là à ce moment J ?

L’impuissance est aussi une cuirasse ancienne datant des premières années de notre vie, ces années lors desquelles nous n’avions pas encore de mots pour nous faire comprendre et lors desquelles les plus âgés d’entre nous ont eu des parents qui n’avaient pas encore lu Dolto et qui croyaient encore qu’un nourrisson faisait des caprices quand il pleurait ?

Et c’est dans notre gorge, et c’est dans notre bassin et c’est dans nos muscles moyens et profonds…et ça nous coupe de notre bassin, de notre sexualité, ça nous empêche de chanter pleinement…ça nous fatigue et nous coupe de notre énergie créatrice… Il est plus qu’urgent de prendre le temps de reconnaître ce que nous avons mis tant d’énergie à fuir. La puissance (saine) ne peut émerger que de la reconnaissance de nos impuissances.

 La colère est l’émotion qui sert à ressentir qu’il y a eu intrusion dans notre territoire.

Comment laisser l’énergie de notre bassin monter tout au long de notre canal central afin de se transformer en affirmation de soi ? Comment retrouver notre puissance d’action ? Comment faire en sorte que cette action puisse nous servir nous mais aussi servir le monde ? Comment éviter de disperser notre énergie et de nous épuiser par manque de direction ?

Qu’avons-nous à oser ? Quelle action atypique et différente pourrait être la nôtre si nous osions sortir de nos œillères ?

Quelles relations ne servent plus notre évolution ? Ayons le courage de sortir des sentiers battus et d’oser vibrer qui nous sommes en totalité !

Le mental est vif et rapide en ce moment et nous avons des idées géniales qui nous traversent la tête même si leur réalisation concrète pourrait attendre la mi-Mai.Nous sommes soutenus pour cela par une vaste énergie de guérison pouvant amener les plus récalcitrants d’entre nous à s’ouvrir au pardon et à contacter des dimensions d’amour sans frontière.

Des conseils pour cette Pleine Lune ?

 

  • Noter toutes les fois où nous sommes agacés sur un petit cahier.
  • Noter nos impulsions et autres flashs.
  • Observer les évènements extérieurs afin d’avoir des précisions sur la source de notre impuissance : n’oubliez pas, l’univers est souvent très précis et clair si nous savons l’observer !
  • Changer de régime alimentaire ou de manière générale changer de nourriture (psychique, énergétique et relationnelle aussi). Sur ce point je vous conseille d’intégrer progressivement à votre nourriture des aliments crus et vivants, notamment sous forme de jus qui sont comme une perfusion d’énergie et qui ne nécessitent beaucoup d’énergie de digestion. Un certain nombre de sites peuvent vous aider sur internet. Celui qui m’a aidée : www.vivrecru.org : une mine de vidéos explicatives et une vision non sectaire de l’alimentation nous invitant à écouter notre corps.
  • Oser découvrir le pionnier qu’il y a en nous !
  • Prendre le temps de calmer le système nerveux (bains, marches, méditation, pratiques psychocorporelles, alimentation saine, massages et surtout sommeil…)

Je vous souhaite une belle Pleine Lune éclipse… Ariane Clément

Nb : si vous connaître les effets de la Pleine Lune ascendant par ascendant vous pouvez vous abonner à « La vie magique » dont vous trouverez les détails sur : http://www.lefilretrouve.com/abonnement-la-vie-magique/

 

 

 

 

 

 

Découvrez Fées du monde, l’appel au réveil du féminin de Meena Compagnon

Posté : 11 mars, 2014 @ 1:56 dans feminilune | Pas de commentaires »

MEENA-3FEES DU MONDE, est un site engagé, créé par Meena Compagnon, qui nous en donne les grands principes.

« Il est né du constat que la grande tragédie de l’humanité et de la planète est de cultiver l’idée de séparation, à commencer entre les énergies masculines et les énergies féminines. La valorisation des énergies yang, déconnectées de la vision intérieure et de la compassion, a amené le dépouillement de la planète que l’on connaît aujourd’hui, avec la montée de la peur, de l’avidité et de la violence.

Porteuses de vie, les femmes ont laissé pendant des décennies étouffer leur propre puissance connectée à la terre et au coeur. Elles ont été les complices passives de ce déséquilibre qui a engendré la mort de millions d’innocents, à commencer par leurs enfants.

Et maintenant, elles répondent à l’appel de la terre, la mère de l’humanité qui pleure ses arbres, ses animaux, ses prairies, ses eaux, sacrifiés sur l’autel de l’avidité et de l’inconscience.

Depuis quelques années, le ventre des femmes vibre à nouveau avec le tambour de la terre. Peu à peu, un murmure diffus monte et grossit. Le temps des femmes est revenu, et elles tissent dans l’ombre la toile de la naissance et de l’émergence de l’Age d’Or.

De partout elles surgissent, tissent, et s’unisent, créant d’infinis chemins qui se rejoignent et s’amplifient, rejoints par les hommes dont le féminin s’éveille également à ce chant de la vie et du coeur.« 

Qui est Meena Compagnon ? Psychothérapeute en gestalt et analyse jungienne, Meena témoigne, enseigne et accompagne ceux qui choisissent de dévoiler les ressources infinies de leur être, le potentiel sans limites d’une Conscience qui s’éveille : « Tout ce que j’ai appris, c’est la vie qui me l’a enseigné »

Plus d’infos sur : www.meena-compagnon.com/fees-du-monde.  presentation-fees-du-monde-premiere-celluleIllustration Brigitte Barberane

Les infos sur son stage dédié au féminin  http://cathymaillard.unblog.fr/2014/02/27/seminaire-du-feminin-unifie-a-la-femme-en-action-avec-meena-compagnon-goll-anne-detilleux-et-shelle-rose-charvet/

Cérémonie de l’eau avec les 13 Grands Mères Indigènes le 22 mars 2014

Posté : 19 février, 2014 @ 3:17 dans chamanisme, feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

images 
Les 13 Grands Mères Indigènes initient une cérémonie de l’eau, le 22 mars 2014. Je vous invite à vous joindre à elle, individuellement ou en groupe pour vous joindre à cette prière pour la guérison de l’eau. le déroulement est très simple d’accès en anglais. Gratitude à toutes celles et ceux, qui s’uniront à leurs prières. Dans la joie de nos prières pour l’eau. Catherine Maillard
Images intégrées 1
Pour en savoir plus surs les 13 Grands Mères Indigènes. http://cathymaillard.unblog.fr/2013/01/16/le-conseil-des-13-grands-meres-indigenes/
Merci à Sabine Marand du groupe FB Femmes qui courent avec les loups, pour l’info… Gratitude.

Stage Initiatique : À LA DÉCOUVERTE DU FÉMININ SACRÉ, Marie Madeleine à la St Baume

Posté : 16 avril, 2013 @ 10:55 dans feminilune | Pas de commentaires »

Stage Initiatique :  À LA DÉCOUVERTE DU FÉMININ SACRÉ, Marie Madeleine à la St Baume dans feminilune femmemulticolore 
 Guidées par Sylvie Lüna Bérubé et accompagné par Nathalie Picard, vous êtes invitées à la découverte du Féminin Sacré sur les lieux sacrés qui portent la vibration de Marie Madeleine dans le sud de la France en Provence, au Massif de la Sainte-Baume.
.Le but de ce séminaire initiatique est d’éveiller le Féminin Sacré en soi, ce qu’il y a de plus « Christique », de plus lumineux, de plus sacré de la dimension féminine de son ÊTRE.

  

  

Objectifs du voyage :

- Favoriser une expérience spirituelle en présence des vibrations de Marie Madeleine
- Voyager au coeur de la dimension sacrée du Féminin en soi
- Découvrir les multiples visages du Féminin Sacré à travers les métamorphoses de Marie Madeleine au cours de sa vie: la Femme Sexuelle, la Femme Aimante, la Femme Guérisseuse, la Femme Spirituelle, le Christ Féminin
- Recevoir des enseignements de la sagesse féminine de La Sophia et de Sylvie Bérubé, auteure des livres « Dans le ventre d’Ève, à la découverte du féminin en soi », « Dans le ventre de Lüna, l’appel du féminin sacré sur la voie du corps »
- Être initié(e) par le Rayon Rose « Or », à l’Amour Infini, à son Feu Sacré, et à la Géométrie Sacrée, au sens des symboles du Féminin Sacré
- Baigner dans les vibrations de l’Amour infini du couple sacré Jésus et Marie Madeleine, qui symbolise l’alliance sacrée du Féminin et du Masculin 

Vous recevrez des enseignements de La Sophia, vibration du Féminin Sacré canalisée par Sylvie (Lüna) et de la sagesse féminine qui a guidé le personnage de Marie Madeleine. Vous serez invités à entendre l’appel du Féminin Sacré dans votre corps, votre coeur et votre âme. Le personnage de Marie Madeleine est à retrouver sa véritable place dans l’histoire des hommes et des femmes et il devient important de comprendre sa mission au 21ème siècle en lien avec le Féminin Sacré.  

Au programme: Enseignements de la Grande Sagesse de La Sophia – Méditation quotidienne – Mouvements d’éveil corporel quotidiens – Soins de l’Amour Infini à 4 mains – Randonnée dans la forêt sacrée du Massif de la Sainte-Baume – Visite de la grotte sacrée de Marie Madeleine – Rituels sacrésChaque participant(e) sera guidé dans son processus évolutif de cheminement personnel de guérison et dans leur parcours initiatique du Féminin de son être.  
.                                  
Animatrice :
Accompagnatrice:
Dates :
Lieu :
.
Contact
 
Sylvie Bérubé (Lüna)
Nathalie Picard (Maëva) 
30 avril au 5 mai 2013 
La Maison Rouge, au pied du Massif de la Sainte-Baume, en Provence, sud de la France 
600 euros (hébergement et repas en sus)

Lydia Petetin : Email: lilup7@yahoo.fr

Téléphone : 0603081908

La Femme est la Gardienne des lois sacrées universelles. Carol Anpo Wi

Posté : 9 avril, 2013 @ 1:14 dans feminilune | 1 commentaire »

La Femme est la Gardienne des lois sacrées universelles. Carol Anpo Wi dans feminilune wholeness-gaia-orion-300x298

Rencontre avec Carol Anpo WI, qui transmet des enseignements et des rituels pour contribuer à la guérison du féminin et plus particulièrement autour du Conseil des Anciennes des 13 Lunes depuis des années. Cet enseignement transmis de femmes à femmes depuis des générations dans les tribus amérindiennes. Il permet de découvrir les qualités de la profonde féminité en cheminant avec les Grands-Mères du Monde subtil. Gardiennes des lois sacrées universelles et de la Vérité, elles nous initient, nous aident et nous soutiennent avec douceur. Son site : www.plumesdelaigle.net

 

 

« La Femme, les femmes unies et rassemblées ont un rôle essentiel à jouer dans l’établissement d’un ordre plus juste, axé sur la coopération, l’harmonie, le respect d’autrui et de toutes les  formes de vie du Grand Cercle Sacré, en développant l’estime de soi, la reconnaissance des dons et capacités de chacun, la gratitude, le partage et une grande compassion.

Dans les enseignements des conseils des anciennes qui ont parcouru le temps dans des transmissions orales et secrètes, la Femme est la Gardienne des lois sacrées universelles. Elle veille à ce que ces lois soient respectées, elle veille à ce que toute forme de vie ait sa place dans le Grand Cercle Sacré et que chacune soit dans une juste relation avec les autres. Elle veille à ce que la loi de  “Donner et Recevoir”, l’échange énergétique soit nourri. Par exemple demander la permission, remercier pour ce que l’on prend, sentir que c’est un don et non un dû. Elle veille à ce que chaque décision prise soit positive pour l’ensemble et protège les enfants au moins pour 7 générations futures. Dans nos sociétés puissantes et dominantes qui font essentiellement prendre, consommer, se servir, sans trop se soucier du partage et des générations à venir, il est évident que l’influence de la Femme Mère Nourricière est peu présente. Nous aurions tous bien besoin que la bienveillance de l’Archétype de la Mère, porteuse de Vie, protectrice et nourricière revienne en force. Mère-Terre se dessèche, s’appauvrit, s’épuise, la couche terrestre nourricière se meurt, perd sa biodiversité par manque de respect et d’intérêt. Quand entendrons-nous son appel ?

Ecouter son utérus !

Les Anciennes disent que c’est lorsque la Femme écoutera sa propre terre, en prendra soin, sera capable d’entendre son utérus, incarnera la profonde féminité dans chaque instant de sa vie et manifestera ses rêves sacrés.

Notre utérus ne nous permet pas seulement de porter un enfant, il contient les semences de nos rêves sacrés, du rêve que porte l’humanité, les semences du monde de demain. Dans les enseignements de la sagesse ancienne, il est dit que cette grotte intérieure, ce temple sacré contient le passé, le présent et le futur. Lieu de pouvoir de la Femme, l’utérus nous permet de manifester ces rêves sacrés, d’amener ces rêves dans le monde tangible, palpable, de créer la beauté, c’est-à-dire manifester la conscience à travers la forme, créer de nouvelles formes inspirées des besoins d’aujourd’hui. Se laisser ensemencer et accueillir cette force de vie avec la bienveillance et la foi dans ce  processus du Grand Mystère, le laisser se manifester à travers nous, c’est cela être une femme porteuse de vie. Tout l’art est d’accompagner, rien ne nous appartient.

Femmes, en hommage et gratitude à ce don merveilleux qui nous a été offert, en réponse à ce rôle essentiel que nous pouvons jouer ensemble, retrouvons, réveillons ces mémoires, re-sacralisons la femme Mère Nourricière, créatrice, muse, inspiratrice. Tissons ensemble la trame de rêve du monde de demain. Ayons confiance en nous et en ce qui passe à travers nous, laissons-nous être inspirées, ensemencées. »

extrait de la revue « Génération tao N° 67. http://www.generation-tao.com/actualite_7-Nouveau%20!%20le%20numéro%2067

Au commencement était la Déesse Mère… avec Marisa Ortolan !

Posté : 30 mai, 2012 @ 12:02 dans feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

    Au commencement était la Déesse Mère… avec Marisa Ortolan ! dans feminilune SecretsdeFemmes2-300x300

La femme est un mystère, celui de ses origines. Pour le découvrir, Marisa Ortolan évoque la Déesse Mère, et nous rappelle que de tous temps les femmes donnent la vie et la protège. Elle co-anime avec Eve Fouquet, art-thérapeute, un stage intitulé Secrets de Femmes… Rencontre avec une femme remarquable.

 

Illustration : Eve Fouquet

 Uneaura4etoiles: Vous nous invitez à rejoindre un cercle de femmes intitulé « Secret de femmes ». Une invitation à rejoindre une terre connue des femmes, et oubliée ?

Marisa Ortolan : Ce titre a été choisi par Eve Fouquet et moi-même comme une évidence. En référence, à quelque chose qui est tu… quelque chose qui a été longtemps et profondément caché : une part du féminin qui s’est perdue dans la nuit des temps. Les femmes portent une essence toute particulière qui demande à être révélée à nouveau. Nous l’avons oublié mais bien avant qu’il y ait des magiciens comme Merlin, c’étaient des magiciennes qui établissaient le pont entre le visible et l’invisible. Elles avaient la connaissance de secrets, ceux qui touchent aux fées, et aux sorcières. Dans les temps anciens, celles qu’on consultaient pour guérir et pour leurs visions, étaient en majorité des femmes. Le mot : « Secret » fait aussi référence au sexe de la femme, il est « mystérieux ».

Uneaura4etoiles: Pouvez-vous nous parler du principe féminin ? Pourquoi faire allusion à la Déesse Mère ?

Marisa Ortolan : À une époque lointaine, la déesse mère « imprégnait » le monde du principe féminin. Elle servait la vie en l’accueillant dans son corps, comme la terre porte la graine…  J’aimerais mieux parler de l’essence, de la légitimité du féminin. Ce féminin prend soin de la matière sous toutes ces formes… Aborder un jardin en tant que féminin, c’est être à l’écoute du besoin de la terre. Avec un animal, le féminin s’attache à créer un contact et non pas à le dominer, ou le dresser. Pour la vie sur terre, il a fallu les deux essences, accueillir, se battre. Le masculin a son rôle à jouer, bien sûr. Il l’a amplement fait et nous, les femmes l’avons aussi utilisé. Maintenant, il nous reste à donner au monde le féminin, l’incarner dans sa différence.

uneaura4etoiles  : Vous poursuivez par « Elle vivait sa nature sauvage remplie de liberté. » Que signifie «  la nature sauvage » ?

Marisa Ortolan : Nous devons retrouver notre nature femelle, pas celle « éduquée », mais celle reliée profondément à la nature. C’est un des chemins privilégié pour contacter notre puissance, celle dont nous avons besoin pour « occuper » pleinement notre place. Et rétablir un équilibre fortement menacé. Il y a beaucoup de confusion à ce sujet, la puissance est souvent associée à la violence, pour les femmes.  En réalité, le sauvage est notre nature primordiale, la source de notre véritable puissance est à notre disposition en permanence, c’est notre énergie sexuelle, celle à la base de toute création !

Catherine Maillard

Lire la suite, interview intégrale  : http://www.thedifferentmagazine.com/connexions/psy-and-spi/secrets-de-femmes-avec-marisa-ortolan.html

Livre : Le tantra, horizon sacré de la relation. Marisa Ortolan et Jacques Lucas. Ed. Souffle d’or.

Stage : Secrets de femmes

Dates : du 29 juin au 2 juillet 2012. En co-animation Marisa Ortolan : www.horizon-tantra.com (Tel : 06 07 90 96 25) et Eve Fouquet. www.etincelledevie.fr (Tel : 06 64 20 72 15)

Lieu : Le Hameau de l’Etoiles. 34380

Tarifs : 410 E. (Hébergement et pension complète en plus)

 

 

 

INTERVIEWS DE STARS |
piafabec |
Kasskou le petit krill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fanatique d'esprit
| Scravic
| New EVENING Newcastle CHRON...