uneaura4etoiles

l'éveil du féminin

Sauvage et modernité en rupture, par Catherine Maillard !

Posté : 5 avril, 2016 @ 5:34 dans chamanisme, feminilune, livres, spiritualité | Pas de commentaires »

IMG_3201Sauvage et modernité en rupture, par Catherine Maillard ! (Extrait de Rituels de femmes pour s’éveiller au féminin sauvage. isabelle Gueudré. catherine Maillard. illustrations : Marie Nanouk. Ed Courrier du Livre) 

Dès lors que la question du féminin se pose, celle du féminin sauvage se profile immanquablement. Ressource primordiale de l’essence du féminin, selon la psychiatre « Clarissa Pinkola Este », « le Soi sauvage n’est ni docile ni vide… En acceptant de se laisser domestiquer, on laisse en jachère ses instincts, celui de jouer, de se lier, de faire face, de vagabonder et autres… »  Qu’en est-il aujourd’hui de ce féminin sauvage ? Quelle place dans la modernité ?

Sauvage et modernité : en rupture !

La mise en jachère de notre part sauvage proviendrait de différents facteurs. Tout porte à croire que nous occupons davantage de terrain, c’est vrai ! Mais de quelle manière. Il semblerait que pour se frayer une place, les femmes se soient coulées dans des modèles à dominante masculine, excluant en majeure partie leur part sauvage. Mais comment faire autrement dans une société où la montée exponentielle du patriarcat, s’accompagne de la domestication de la nature, et d’un formidable développement de la technologie pour maîtriser et s’approprier le monde. Un facteur important comme le souligne Clarissa Pinkola Estes :  » la Femme Sauvage, comme la nature sauvage, est victime de la civilisation. La société, la culture la traquent, la capturent, la musellent, afin qu’elle entre dans le moule réducteur des rôles qui lui sont assignés et ne puisse entendre la voix généreuse issue de son âme profonde.  » Rappelons aussi que dans ce système patriarcal, la relation des femmes aux hommes comme protecteur a toujours été le socle de leur existence, d’où l’insécurité permanente de dépendre d’un autre, physiquement et socialement plus puissant … afin de survivre. Une histoire qui laisse des traces, nécessairement, à commencer par la difficulté à contacter notre véritable puissance ! Une invitation aussi à s’affranchir des modèles anciens limitants ! Coupés de nos racines, de nos cycles, de nos liens avec l’invisible et les esprits de la nature, nous privons le monde d’une part essentielle à son équilibre. Les retrouvailles avec notre part sauvage constituent à plus d’un titre une étape primordiale.

Renouer avec le sauvage

Les chemins pour renouer avec notre part primordial sont heureusement multiples. Souvent la difficulté semble prendre le pas sur le désir de changement, comme si la tâche était insurmontable. Il n’en est rien. Au fil de ma quête des retrouvailles avec ce féminin sauvage, j’ai rencontré nombre de « femmes sauvages », qui ont nourri ma recherche et inspiré. C’est lors d’une table ronde qui lui était consacré, qu’est apparu une piste essentielle. « Notre ressource sauvage se trouve dans le ventre des femmes » évoque la psychothérapeute Marie Hélène Sourd. « Cette force brute est belle car elle est la Vie même. Elle prend sa source dans notre ventre, elle est une ressource à disposition, pour toute femme qui ose la libérer et se servir de cette saine sagesse. « Nombreuses sont celles qui au moment d’accoucher, à cet instant de paroxysme où le mystère de la vie s’entrechoque parfois avec les angoisses les plus folles, ont découvert en elles une force et une autorité  naturelles, une énergie insoupçonnée d’une puissance inouïe !

Des infos sur les cercles de ressourcement « féminin sauvage ». espace de rituels. https://www.facebook.com/events/833742820093054/

Livre : Tout est en vous. paroles d’Amma

Posté : 30 mars, 2016 @ 11:18 dans feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

 

41BS7Rq+LoL._SX301_BO1,204,203,200_Mère Amma, ou Mata Amritanandamayi, maître spirituel et humanitaire indien de renommée internationale, prix Nobel de la paix, déplace les foules. Connue pour son Darshan, ou étreinte, elle développe également un travail caritatif exceptionnel. 

Livre : Tout est en vous. paroles d'Amma dans feminilune empty
Ni prédicatrice, ni gourou, elle est l’incarnation de son message : l’amour inconditionnel et le service désintéressé. Grâce aux dons, récoltés à travers le monde, elle a créé des hôpitaux, des maisons pour les plus défavorisés, un orphelinat, des écoles… Prix Nobel de la paix depuis 1999, son intervention à l’ONU en 2002 lui a valu le prix Gandhi-Khing pour la Non-violence. En 2006, elle reçoit le prix Interconfessionnel James Parks Morton, précédemment remis au Dalaï Lama. Time Magazine et CBS-News l’ont classée parmi les 12 leaders spirituels les plus importants. Autant de signaux qui montrent qu’au-delà des bouleversements qui secouent le monde entier, la paix et l’amour ont toujours leur place.
Amma, son darshan, une étreinte qui laisse dans mon coeur et toutes mes cellules le fol espoir d’un retour à l’Amour pour le monde… je l’avais oublié quand elle ressurgit derrière les effluves du parfum de Loli, qui porte sur elle la douce énergie de l’Inde. je l’ouvre sur ce passage : imaginons que nous sommes en train de faire un pélerinage en bus. Par la fenêtre, nous regardons le paysage. parfois la vue est belle, parfois elle ne l’est pas. mais aussi fascinant que soit le paysage, nous n’arrêtons pas le bus à chaque fois que nous trouvons quelque chose de beau… Que les pensées qui se lèvent dans notre mental passent comme le paysage qui défile à travers la fenêtre…Tout un apprentissage.
Dans ce livre quelques unes de ses plus belles paroles sont consignées sous forme d’un calendrier perpétuel…
Livre : Tout est en vous. Paroles d’Amma. ed Points
Plus d’infos : http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/dossiers/developpement-personnel/14722-pensee-mere-amma.htm
Catherine Maillard

Evénement : Puissance de femmes. Un espace de rencontre et de transformation. 22/24 Avril 2016. Val de consolation.(25)

Posté : 30 mars, 2016 @ 4:01 dans developpement personnel, feminilune | Pas de commentaires »

IMG_5723_twr7xwRendez-vous le 22 avril 2016, pour participer à Puissance de Femme© : une rencontre féminine qui permet à la femme de se reconnecter avec sa partie lumineuse, de la dévoiler au monde et d’entrer en co-création avec les autres femmes pour re-devenir une inspiratrice de Paix et d’Amour.

« Plus qu’une simple rencontre, une expérience de transformation ».

Pendant un week-end, Puissance de Femme© vous propose de vous rassembler autour de vos valeurs communes : la solidarité, la paix, l’empathie, l’amour, le respect et la tolérance. Vous prendrez conscience du rôle de votre vie, apprendrez, changerez, bousculerez vos principes et votre routine quotidienne. Vous apprendrez à exprimer vos besoins plutôt que de justifier vos actes, à développer votre sens de l’entraide et de la solidarité, à renouer avec votre véritable identité et à lâcher prise. Avec vous, d’autres femmes, de tous les âges et de tous les horizons culturels ou philosophiques, aussi désireuses de se sentir vivantes.

Au programme de ces deux jours, vous stimulerez votre émotionnel, votre spirituel, votre intellectuel et votre physique lors d’ateliers de parole, de séances de yoga de l’utérus, de cours de danse africaine, de séances de méditation, de relaxation, de constellations familiales, de transformation par la terre, ou de musique initiatique pour rire !

Créé et orchestré par Marie-Laure Will, cette rencontre est co-animé par un ensemble de femmes qui incarnent et vivent les valeurs essentielles que sont la paix et l’amour. L’objectif de la rencontre est d’œuvrer à la compréhension de la mission des femmes au cœur de la société actuelle, à guider les participantes vers l’appropriation de leur féminité ou plus globalement de « l’élément féminin », afin de les conscientiser du rôle concret qu’elles peuvent jouer dans l’harmonisation du monde de demain et de leur propre vie.

Plus d’information sur : http://www.puissancedefemme.com/  Pour vous inscrire : http://bit.ly/1SbXkvw

Infos pratiques :  Du vendredi 22 avril 2016 à 13h30 jusqu’au dimanche 24 avril à 17h. Val de Consolation – 1 Chemin des Tuffes - 25390 Consolation-Maisonnettes

la vidéo de la rencontre. http://dossierdepressepuissancedefemme.strikingly.com/#video

 

evénement : La venue de Brooke Medicine Eagle à Paris. 1er au 8 Juin 2016

Posté : 17 mars, 2016 @ 3:59 dans feminilune, stages | Pas de commentaires »

 

Brooke Medicine EagleBrooke Medicine Eagle  revient en Europe et tout particulièrement en France pour la sortie de son livre « Marcher sur le chemin sacré de la Femme Bison Blanc » aux Editions Vega.

Issue de familles européennes et indigènes, Brooke Medicine Eagle est écrivain, enseignante, guérisseuse, visionnaire, gardienne de la terre, chanteuse-compositrice et facilitatrice de cérémonies amérindiennes. Ecologiste engagée, elle vit simplement, en harmonie avec la nature et se dédie à la préservation des eaux sacrées. www.medicineeagle.com

Brooke proposera des consultations et enseignera dans plusieurs villes de France et en Suisse, à Lausanne.

Voici son programme lorsqu’elle sera à Paris du 1er au 8 Juin :

Cercle de Chants

 le vendredi 3 juin (19h30-21h30)

Moon Lodge du Soleil, Paris 8ème

(20€)

Atelier « La Voie Arc-en-Ciel de la Roue de la Médecine »

FESTIVAL DU FÉMININ-MASCULIN

le samedi 4 juin (15h45-17h)

Inscription ici

Centre Tao Paris

144 boulevard de la Villette

Paris 19ème

 Atelier « Femmes de beauté, femmes de pouvoir »

le dimanche 5 juin (10h-17h)

Atelier 77

77, rue de Charonne – Paris 12ème

(100€)

Avec Brooke Medicine Eagle, vous explorerez la beauté et le pouvoir qui résident en vous, qui, une fois reconnus, vous donnent la possibilité de mener une vie saine, joyeuse et porteuse de sens. 

L’intention de Brooke est de vous montrer la voie de la Beauté, un chemin qui mène d’abord vers votre propre transformation, pour ensuite magnifier votre capacité à soutenir votre communauté en ces temps de changements.

Les femmes portent en elles les rythmes de la Terre-Mère. Ce don naturel leur donne la capacité à nourrir et renouveler la vie, leur confiant ainsi des devoirs et des responsabilités mieux accomplis si elles sont en paix avec elles-mêmes et avec les autres. Puisque nous avons beaucoup reçu en étant femmes, nous sommes en effet appelées à tenir un rôle important que Brooke nous invite à accomplir avec vitalité, amour et envergure.

Dans cette journée de Transformation, venez écouter des prophéties anciennes, chanter, danser en cercle, voyager au son du tambour et rire dans une ambiance à la fois profonde et légère.

Venez en jupe et apportez un châle.

 

Loge des Grands-Mères

(réservée aux femmes ménopausées)

le mercredi 8 juin (19h30-21h30)

Moon Lodge du Soleil, Paris 8ème

(Participation consciente à partir de 20€)

Brooke Medicine Eagle vous transmettra le rituel de la Loge des Grands-Mères. Cette loge, réservée aux femmes ménopausées, est une loge de soutien et de partage qui réunit des femmes ayant pris un engagement, vis-à-vis d’elles-mêmes, de transmettre leur expérience aux jeunes générations, par leur vie professionnelle, associative ou familiale. L’intention de Brooke est de montrer que l’âge est un réel moteur pour continuer un chemin de beauté.

A part l’atelier au Festival du Féminin, toutes les demandes d’inscription se font ici.

 

Informations : www.lunafemina.com

 

 

 

Nous sommes des filles d’Eve ! par Sylvie Berubé

Posté : 13 mars, 2016 @ 6:45 dans feminilune, livres | Pas de commentaires »

DansLeVentreEve-5Mes retrouvailles avec l’auteur québécoise, Sylvie Bérubé, qui prend une place toute particulière dans cette nouvelle révolution des femmes. Nous sommes le 8 mars, pour la journée de la femme, Marie Lise Labonté, annonce la conférence de Sylvie Berubé, et nous confie son côté garçon manqué lors e leurs première rencontre… Difficile d’y croire face à la femme épanouie qui se présente en pleine lumière sur la scène des Feux de la rampe. dans un livre dédié au féminin elle nous explique sa métamorphose,

« Pour s’éveiller à leur véritable essence, les femmes ont besoin de guérir leurs blessures. L’auteur donne son point de vue singulier et nous invite à nous libérer des cuirasses de la féminité (les protections inconscientes), selon la méthode de Marie Lise Labonté. Cet ouvrage présente la particularité de traiter des blessures et des peurs logées dans le ventre des femmes, lieu de création, d’un enfant, mais aussi de soi-même. Pour les aider à manifester le pouvoir de créer leur propre vie, elle les guide à accoucher d’elle-même. »

extrait : Je reconnais que je suis une fille d’Ève

Oui, je reconnais que je suis une fille d’Ève, que j’ai l’histoire de toutes les femmes dans mon ventre, que je n’ai pas que leurs blessures mais aussi leurs pouvoirs. Je reconnais que le prénom qui est le mien est porteur de sa vibration, « eve » signifiant « vie » : Sylvie, celle qui porte la vie dans son ventre. Au début de ma vie, j’ai éprouvé beaucoup de difficultés à porter la vibration du mot « Sylvie ». Je détestais ce prénom trop commun, trop à la mode dans les années soixante. Je voulais être unique. J’ai voulu changer de prénom. Lorsque j’ai fait la rencontre de mon premier guide et maître spirituel, je lui ai demandé un nom qui correspondait à mon essence. Je désirais un nom qui porterait la vibration de ma mission d’âme. Quel choc lorsqu’il me nomma : Lüna ! C’était trop féminin… J’ai dû apprivoiser ce nom spirituel avec les années. Quelques personnes m’interpellent dorénavant de cette façon. Une amie s’amuse à m’appeler « Déesse de la Lune ». Entendre prononcer ce nom avec douceur me permet de m’identifier de plus en plus à cette nouvelle vibration. Durant cette étape de ma vie, j’entreprends un travail sur moi-même pour me libérer des mémoires de tout ce qui m’a blessée dans ma féminité. L’énergie de guérison de la Lune est très bénéfique dans mon cheminement. Pouvez-vous croire que c’est à cette étape de ma vie que mon corps a changé, qu’il est devenu plus féminin ? Des rondeurs sont apparues au niveau des seins, du ventre, des hanches. Mais aussi les problèmes de ventre. Bien sûr, en activant l’énergie féminine en moi, tout ce qui faisait que je la niais a refait surface. Plus je guéris les blessures, plus je découvre et développe ma puissance féminine

Dans le ventre d’Eve. Sylvie Bérubé. ed Vega.

Portrait : Laurence Verrier co fondatrice de Feminaissance. Lyon

Posté : 5 mars, 2016 @ 11:11 dans feminilune | 1 commentaire »

laurence-isabelle_278Laurence Verrier a co fondé Féminaissance, un festival réservé aux femmes et aux jeunes femmes à partir de 14 ans. Portrait d’une artiste engagée : photographe et art-accompagnatrice passionnée par l’humain et ses facultés d’expression. « Je développe un travail sur la féminité depuis maintenant 11 ans. Formée au massage, au travail de la voix, pratiquant le yoga et la visualisation créatrice, j’accompagne les femmes et les enfants en séances individuelles ou collectives, le temps des différents «pas-sages» de la Vie. J’ai développé un accompagnement spécifique pour les futures et jeunes mamans, «l’attente créative». A travers mes oeuvres comme à travers l’accompagnement, je cherche à amener de la vie, du nouveau, du surprenant, à créer des ponts entre monde intérieur et extérieur, à aider les êtres à éclore. Mon point fort: vous accompagner au delà de vos peurs, à la rencontre de votre puissance et de votre grâce. »

cropped-bandeau-site2A propos du festival Féminaissance : http://feminaissance.com/

Nous avons un rêve…
Le rêve d’une humanité plus vraie, dans laquelle hommes et femmes seraient en harmonie et en égalité, auraient pansés leurs blessures respectives, balayés les rancoeurs, les colères, soigné le passé.
Une humanité au-delà de la peur de « l’autre ».
Nous avons un rêve…
Le rêve d’une société dans laquelle l’énergie féminine pourrait se déployer dans toute son amplitude, et résonner avec l’énergie masculine.
Nous avons un rêve…
Que chaque femme fasse un pas vers elle-même, et, au-delà de la souffrance, rencontre sa puissance et sa grâce.
Qu’elle puisse s’appuyer sur la communauté des femmes pour éclairer sa route et celle de ses proches.

Team du festival : Jacqueline Riquez, Laurence Verrier, Stéfanie Vella et Angélique Ruffier

https://feminaissancedotcom1.files.wordpress.com/2015/02/hd-revedefemmes-33-page42-43.pdf

Livre : La femme optimale : Miranda Gray, ou les secrets du cycle féminin

Posté : 4 mars, 2016 @ 8:41 dans feminilune, livres | Pas de commentaires »

41JlbG1kWkL._SX326_BO1,204,203,200_« La nature de la femme est cyclique ! »rappelle Miranda Gray.

J’ai découvert Miranda Gray, il y a des années avec son livre Lune Rouge, qui parlait du cycle féminin, comme jamais je ne l’avais entendu… Alors que toute la société nous exhorte à faire fi de nos règles, qui au final sont encore et toujours perçues comme une honte et une entrave à notre liberté, Miranda Gray à l’inverse nous permet d’en découvrir la riches ! Nous sommes femmes et cycliques… Une chance !

Dans cet ouvrage singulier et novateur, Miranda Gray, auteur et enseignante spirituelle anglaise,  répond à la question : « À quoi sert notre cycle menstruel ? » en montrant combien le cycle est une précieuse mine de ressources pour les femmes. Le secret méconnu réside dans les moments dits « optimaux » de nos différentes phases, des jours où certaines capacités sont renforcées. En agissant au moment opportun, nous sommes capables de  réaliser les changements importants que nous désirons vraiment dans notre vie, tant personnelle comme professionnelle.

Conçu comme un guide pratique, autour des 28 jours du cycle, ce livre fournit un planning quotidien d’activités autour de ces différents moments optimaux, que vous pouvez personnaliser en fonction de votre situation et de votre cycle – qu’il soit naturel ou sous traitement médical. Il vous aide à identifier et à atteindre vos objectifs, à établir de meilleures relations, à équilibrer travail et vie privée, et à créer le bonheur personnel.

Cette approche inédite et unique transformera radicalement votre vision de vous-même, de votre cycle menstruel, et la façon dont vous menez votre existence.

Catherine Maillard

La femme optimale – Un programme en 28 jours pour découvrir les énergies créatrices du cycle féminin et s’épanouir. Ed Courrier du livre

Le féminisme en 2015 : renouer avec sa féminité

Posté : 8 mars, 2015 @ 11:25 dans feminilune | Pas de commentaires »

artimage_423975_3497287_201106301048344-1

Journée de la femme. Miranda Gray, Sylvie Berube, Shakti Malan, Daniele Flaumenbaum, son sur Doctissimo, si si ça bouge.

Un vent de renouveau souffle sur le féminisme ! S’inspirant des générations féministes qui ont lutté depuis les années 7O, pour faire bouger les lignes sexistes, avec les avancées que l’on connaît, les femmes relèvent de nouveaux défis. Le désir de vivre autrement, tant sur le plan du travail, de la relation amoureuse, avec leurs enfants, du rapport au corps, à la vieillesse aussi, est devenu leur nouveau leitmotiv. Si les combats féministes sont toujours d’actualité, comme en témoignent de nouveaux icônes comme Malala Yousafzai, ou encore les Pussy Riot, toutefois, une nouvelle révolution des femmes se profile. Moins vindicative, davantage en accord avec leur véritable nature féminine, signe d’un éveil à une nouvelle conscience. Tour d’horizon de celles qui inventent un nouveau modèle.

Catherine Maillard

Clarissa Pinkola Estes : les femmes ont l’âme sauvage

Posté : 2 décembre, 2014 @ 2:58 dans feminilune, livres | Pas de commentaires »

UnknownLa Vierge Marie et son cœur immaculé ! une icône du féminin, la mère de Jésus. Jusqu’ici cette image était asociée pour moi à une forme d’amour inconditionnel, une douceur, au pardon et à la Mère. A chaque fois que je entre dans une église c’est à Marie et ses vertus que je fais appel pour me guider et m’envelopper…

Pour Clarissa Pinkola estès, Notre Dame, la Nustra Senora , comme elle l’appelle, renvoie aussi à Notre Dame de la Guadalupe, et avec elle la femme puissante, la guerrière protectrice de la vie, la Mère de notre âme sauvage.

Dans son ouvrage Libérez la femme puissante, elle nous en livre les nombreux visages, qui ouvre un nouveau champs pour les femmes reliée à cette qualité d’être :

« La Madre Grande est une force de la nature dans la quelle sont enchâssés ces joyaux e la créativité profonde, élever, éduquer, montrer, protéger tous les attributs de la maternité dans ce monde-et dans l’autre.

En tant qu’intercesseuse, elle est essentielle au Tikkun Olam, qui signifie en hébreu « le monde restauré ». Elle est essentielle au concept d’Ometeol, un terme nahuat/aztèque qui désigne la divinité descendue du niveau le plus élevée des cieux pour dégager la « route à deux voies » reliant les grands cœurs de ce monde et ceux d’en haut.

De cette façon, elle nous fait l’honneur d’entrer en contact avec nous à de nombreuses reprises. Je le reconnais : j’ai l’empreinte de ses doigts sur tout le corps. Peut-être l’avez vous aussi ? «

Une question à laquelle je peux répondre oui, à moi aussi elle a laissé l’empreinte de ses paumes sur mes épaules à force d’essayer de me mettre sur la bonne voie.

Toute ma gratitude à Clarissa Pinkola Estés, une voix, une plume essentielle à notre époque !

Lire : Libérez la femme puissante. Clarissa Pinkola Estes. ed Grasset.

 

Livre. Et Mandakini devint Femme. Nirmala Gustave. Bonnes feuilles

Posté : 6 novembre, 2014 @ 8:06 dans livres | Pas de commentaires »

51ZdD34VPyL._AA278_PIkin4,BottomRight,-39,22_AA300_SH20_OU08_Et Mandakini devint Femme. Nirmala Gustave. Bonnes feuilles.

Un livre sensible et précieux. un roman initiatique sur les traces de sa féminité. L’authenticité et la simplicité de Nirmala en fait un auteur majeur pour l’éveil du féminin. Catherine Maillard

« Réunies en cercle intime chez Elysabeth –Sara les avaient rejointes- nos amies discutèrent à bâtons rompues tandis que le reste de la maisonnée dormait au rez-de-chaussée. Elles racontèrent à Sara par le menu les propos de Kasthuri Amma.

 

-       Je veux célébrer mon entrée dans la ménopause, j’en ai besoin. C’est important pour moi. En tant que femme. En tant que compagne. J’ai besoin d’un repère. Et puis, cela me semble sensé dans mon évolution. J’ai eu une fête pour mes premières règles, une autre pour ma grossesse et alors qu’il se passe quelque chose d’important dans mon corps, je n’ai plus droit à rien. C’est assez injuste. Je veux mettre en lumière cette nouvelle étape de ma vie. Je suis encore et toujours en amour avec Vishal ; notre vie sexuelle est épanouissante, bien mieux que lorsque nous avions vingt-ans, quand j’étais jeune épousée inexpérimentée ou à trente quand je venais d’accoucher de mon deuxième ou même à quarante ans ! Je dois vous avouer que c’est ma belle-mère qui me pousse à désirer cette fête de la ménopause. Toutes ces dernières années, nous avons eu une lutte incessante pour monopoliser l’amour de Vishal. Notre relation belle-fille-belle-mère n’a été faite que de stratégies, de guerres et de conquêtes. Je n’ai été intéressante pour elle uniquement en tant que génitrice de son petit-fils. Maintenant, elle sème ses petites piques verbales à tout va. « Ma fille, s’habiller de cette façon voyante ne convient pas à ton âge actuel » « Ma fille, de mon temps, quand on avait plus ses périodes, on tâchait de se consacrer à sa famille en renonçant à sa féminité ».

-       Je ne veux renoncer à rien ! Je veux être moi ! Une femme riche de son expérience de femme et de mère, de sa connaissance des relations humaines –de sa belle-mère !, de ses victoires professionnelles, riche de ce qu’elle est. N’est-ce pas incroyable que rien ne célèbre notre sagesse ? Notre expérience ? Notre confiance en nous ?

-       Cette fête c’est une revanche alors ? demanda Sara, hésitante.

-       Non pas du tout ! Je veux enterrer la hache de guerre avec ma belle-mère, faire la paix enfin ! Nous sommes toutes les deux des femmes. J’aimerais tellement qu’on s’accepte vraiment et pas seulement parce que je suis la femme de Vishal et qu’elle est sa mère. Je comprends ses souffrances, enfermée dans ses dogmes religieux et culturels. Quelque chose en moi s’est transformé, s’est assoupli. Depuis l’arrêt total de mes règles, je me sens libre dans mon corps.

-       Tu n’aimais pas avoir tes règles ?

-       Au contraire, j’ai toujours aimé mon cycle menstruel. J’ai aimé avoir mes règles et… Vishal aimait lécher mon sexe aussi durant cette période (elle rougit un peu mais poursuivit avec un doux rire tandis que les sifflements de Mandakini et Sounita fusaient). Cela a été un choix de couple de choisir la contraception naturelle et cela a demandé d’observer attentivement mon cycle d’ovulation et de menstrues. Il a fallu faire attention quand on ne voulait pas d’enfant et comme nous n’avons que deux enfants et que je n’ai eu ni fausse-couche ni avortement, vous imaginez à quel point nous avons été attentifs, patients, sans parler de respecter nos désirs et envies personnels et celui de l’autre. « Mon Dieu, quel bonheur de poursuivre encore ensemble un si beau chemin d’amour, pensait Mandakini qui buvait ses paroles. Envie et lien de sororité se mêlaient en elles. Sara et Sounita étaient suspendues à ses lèvres songeant que c’était beau de vivre de telles relations étalées dans le temps. ».

-       Aujourd’hui, Vishal et moi, nous fonctionnons autrement, à un autre rythme, qui n’est plus seulement celui de mon cycle ou de nos désirs seulement. Je suis toujours à l’écoute de mon corps mais je suis de plus en plus sensible à la nature et aux autres. Mon corps semble développer des capteurs vers l’extérieur. Je m’en retrouve adoucie, avec un regard plus tolérant. Je me sens libre d’être épanouie, libre de faire l’amour avec ce corps de femme mûre, libre d’aimer les autres tendrement…

-       Même ta belle-mère alors ? demanda Mandy.

-       Oui, même elle, répondit doucement Elysabeth. C’est cette liberté que je veux célébrer. Je m’autorise à m’épanouir. J’aime être émancipée.

-       Que c’est beau Elysabeth ! s’exclama Sara. Ca me fait penser à ma mère. Maman n’a pas eu la chance de s’entendre avec sa belle-mère. C’était une femme juive orthodoxe de Pologne. C’était toujours été la guerre entre elles deux. Elles étaient sans cesse en adversaire ; c’était à qui cuisinait le mieux le Gefilte Fisch. J’ai très peu connue ma grand-mère paternelle : elle est morte quand j’étais petite mais ma mère m’a dit qu’elle ne lui avait jamais pardonné de lui avoir « volé » son fils. C’est triste tout ça… Je viendrai avec toi à Coutrallam et je ferai des prières aussi pour purifier ce mauvais karma belle-fille belle-mère.

-       On va toutes t’accompagner Chellam ! dit Sounita enthousiaste.

-       Ce sera une grande première cette célébration de la ménopause ! rajouta Mandakini, rêveuse. »

En vente sur Amazon. format Kindle. http://www.amazon.fr/Mandakini-devint-Femme-Nirmala-Gustave-ebook/dp/B00OV6K27A

Qui est Nirmala Gustave ? Enseignante de Reiki, Relaxologue-Sophrologue, formée en Santé Humaniste. Elle anime régulièrement des stages de Reiki, des ateliers de méditation et des ateliers destinés aux Femmes (Voyage sacré au cœur de la Femme, Femme dans la transmission..). Auteure du livre et cd BéBé Lumière, relaxations pour femmes enceintes et du cd Rendez-vous Végétal, relaxations guidées avec les plantes, éd. Le Souffle d’Or. www.hymnealafemme.com ou encore www.terredeserenite.fr,

 

 

 

1234
 

INTERVIEWS DE STARS |
piafabec |
Kasskou le petit krill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fanatique d'esprit
| Scravic
| New EVENING Newcastle CHRON...