uneaura4etoiles

l'éveil du féminin

Cercle de ressourcement « sauvage ». Catherine Maillard. Isabelle Gueudre. 11/04/2016. Paris

Classé dans : feminilune,stages — 25 mars, 2016 @ 3:46
RituelsFemmesFemininSauvage COUV 1Cercle de femmes. Évoquer la nature sauvage de la femme, c’est faire référence à cette force instinctive qui se manifeste dans un élan spontané au service de la vie. Une force souple, adaptable, capable de la protéger et de lui permettre de faire face aux situations plutôt que de les subir. Une ressource primordiale de l’essence du féminin que beaucoup d’entre nous ont laissé en jachère, enfouie sous de nombreux conditionnements.Dans ce cercle de ressourcement sauvage, nous allons pratiquer les rituels, issus du manuel Rituels de femmes pour s’éveiller au féminin sauvage, pour se les approprier dans notre quotidien. L’appel du féminin sauvage, contacter sa terre intérieure, faire respecter son territoire, faire émerger ses dons… Ces pratiques ritualisées sont basées sur des principes d’art-thérapie et chamaniques.

Des temps de paroles ryhmeront les pratiques : Qu’en est-il aujourd’hui de votre féminin sauvage ? Quelle est votre relation avec lui ?

Pour renouer avec notre essence sauvage et notre véritable potentiel, sur les traces de Clarissa Pinkola Estés, la célèbre psychanalyste, et auteur de Femmes qui courent avec les Loups.

Un cercle de pratiques pour avoir des outils d’autonomies au quotidien.

Isabelle GUEUDRÉ, certifiée en art-thérapie et en psychosynthèse, anime des ateliers basés sur le conte depuis de nombreuses années.
Catherine MAILLARD, créatrice des soirées uneaura4etoiles dédiées à l’Éveil du féminin, suit des enseignements chamaniques et participe à des cercles de femmes depuis une quinzaine d’années.

En pratique : 3 avenue Laumière. 75019. Paris. M° Laumière
11 avri/10 Mai/5 Juin.
Prix : 15 Euros
Inscriptions : cathy.maillard@gmail.com
tel : 06 18 08 29 62
Envoi des codes suite à inscriptions mail

Infos : https://www.facebook.com/events/833742820093054/

Pour aller plus loin : Rituels de femmes Pour s’éveiller au Féminin sauvage »
Isabelle GUEUDRÉ et Catherine MAILLARD
Illustrations Marie Nanouk 

Pleine Lune 23/03/2016. Bulletin d’Ariane Clément

Classé dans : feminilune,spiritualité — 23 mars, 2016 @ 9:58

unnamedEclipse pénombrale de lune du 23 Mars 2016. Reconnaître et transmettre notre vision en respectant celle des autres

L’univers est fait de renouvellements continuels. Il nous arrive parfois de vouloir nous poser dans une vérité qui serait la vérité universelle. Cela peut nous rassurer et nous inviter à poser enfin nos bagages. Il est au contraire des périodes où la vérité, le mode de fonctionnement, les relations que nous avons entretenues et qui nous ont soutenues ne sont plus justes ou demandent un réajustement. Cela nous amène chaque fois à plus d’autonomie et à oser braver notre solitude existentielle pour accepter d’être unique.

Telle est une des invitations de cette éclipse qui pourrait bien enlever nos « béquilles » afin que nous apprenions, chacun en fonction de notre évolution, à marcher seul, ce qui n’empêche pas la collaboration avec d’autres, au contraire.

 

Libérer les mémoires qui entravent notre autorisation à l’unicité

Une Pleine Lune, en particulier lors d’une éclipse nous invite à une prise de conscience. Elle pourrait donc mettre en lumière ce qui, dans notre histoire au sens large (enfance, vie intra-utérine, généalogique et karmique) a pu créer comme une interdiction inconsciente à vivre notre unicité. Au fond on pourrait dire que toutes les blessures fondamentales (rejet, abandon, non reconnaissance, possession, humiliation, maltraitance, injustice et trahison) obstruent la libre circulation de notre énergie de vie.

Avec cette accentuation du signe de la Balance (Lune et Lune Noire et Lune Noire au carré de pluton), de Mars et la conjonction Vénus Neptune Chiron Nœud Sud,  on peut aussi penser à des secrets en lien avec la sexualité ou la violence ayant créé une forme d’obligation inconsciente pour les descendants à rentrer dans une forme de moule « qui ne fait pas de vague » tuant par la même tout élan créateur.

D’autres aspects renvoient à de possibles histoires d’illégitimité d’enfants engendrant une difficulté de reconnaissance pour les membres de la famille.

De certaines familles semble émaner une forme de chuchotement disant « exerce le métier de la famille, épouse tel type de femme ou d’homme etc… », comme une interdiction à être soi. Ces familles sont plus souvent porteuses d’un ou plusieurs secrets qui cherchent à être révélés à travers les répétitions d’évènements, les prénoms, les dates, les âges, les maladies…

En prendre conscience permet de nous redonner des autorisations, de nouvelles permissions.

Oser transmettre et accepter de continuer à recevoir des enseignements

Nous pouvons tous transmettre et être enseignés. Au final nous n’enseignons jamais aussi bien que ce que nous avons eu à apprendre non ? Si vous vous posez la question sur ce que vous avez à transmettre alors une piste pourrait être : sur quoi ai-je butté ? Qu’ai-je réussi à dépasser ? Qu’est-ce qui est revenu si souvent sur ma route ? Je vous invite à utiliser la pensée analogique, celle qui réunit des évènements semblant disparates en une lignée d’expériences ayant un sens.

De nouveaux enseignants pourraient se présenter sur notre route pour nous inspirer intellectuellement et vibratoirement.L’idée ici afin de sortir de la pensée dogmatique est de transmettre ce qui a été intégré plutôt que des « croyances ». Nous pouvons aussi être enseignés en direct sous forme de « flashs d’évidence » soudains.

Lâcher le surinvestissement dans les relations pour entrer dans une présence d’unité

Autant nos relations peuvent être inspirantes et créatrices, autant elles peuvent aussi nous servir de béquilles pour nous éviter de sentir notre coupure d’avec le plus vaste. A quels moments nous reposons-nous sur les autres ?…

Il est une interprétation des énergies de cette éclipse de Lune parmi d’autres. Il se base sur la carte de ciel de la Pleine Lune, mes rêves, intuitions, échanges  et autres ressentis. Il se nourrit aussi de ma pratique quotidienne en tant que Phénothérapeute (voir page d’accueil).

Lire la suite : ttp://www.lefilretrouve.com/

Pour provoquer d’heureux hasards, il faut se relier au soi. Philippe Guillemant

Classé dans : Non classé — 22 mars, 2016 @ 10:19

images

La physique quantique nous invite à changer notre manière d’appréhender la vie. Dans le dossier Kaizen 22, Physique quantique : la conscience d’être reliés ?, le physicien Philippe Guillemant nous confiait :

Pour provoquer d’« heureux hasards », il faut se relier au « soi », cultiver le détachement et être prêt à accepter le changement. Il faut également sortir de ses habitudes, se mettre en position de réceptivité. Le lâcher-prise permet à l’intuition de fonctionner. Enfin, il faut développer la confiance. Car la confiance permet à la foi d’entrer dans sa vie. La foi est un état d’esprit qui ouvre la connexion.

Confiance, lâcher-prise et détachement sont trois processus mentaux qui, travaillés, ouvrent une connexion à des états spirituels créateurs alimentant les voies non causales. Le déterminisme diminue, les probabilités « acausales » augmentent et, comme par hasard, des coïncidences vont avoir lieu, nous apportant ce que l’on souhaite… Les physiciens vont devoir accepter que nos intentions modifient l’espace-temps.

Une réflexion passionnante à poursuivre sur http://www.kaizen-magazine.com/pour-provoquer-dheureux-hasards-il-faut-se-relier-au-soi/

 

Inexploré N° 30 : la révolution quantique, le 25 Mars 2016

Classé dans : developpement personnel,spiritualité — 21 mars, 2016 @ 2:52

12871451_1338678319492102_712752402301673977_nLe nouvel Inexploré en Kiosque, pour le printemps… Révolution quantique, et fantômes familiaux. J’ai interviewé le psychanalyste Bruno Clavier : son message universel, retour aux racines de notre passé, pour comprendre, honorer notre histoire familiale, et s’ouvrir à un futur lumineux. Notre rencontre a eu lieu peu de temps après les attentats, nous étions bien conscients de la répétition de nos histoires et désireux de participer à en changer le cours pour un monde de paix. Nous sommes le changement en marche ! Un numéro porteur de l’énergie de renouveau du Printemps.

plus d’infos : http://www.inrees.com/Articles

 

Hommage à Denise Desjardins (1923/17 Mars 2016)

Classé dans : feminilune,spiritualité — 19 mars, 2016 @ 4:24

109674685

Grande spécialiste de la tradition hindoue et disciple du maître indien Swami Prajnanpad, Denise Desjardins était une figure incontournable de notre époque. En 1974 elle crée, avec Arnaud Desjardins son mari pendant trente ans, un premier âshram en Auvergne. Pendant plus de  vingt ans, elle  ainitie à la technique du lying et a formé plusieurs thérapeutes à cette technique. Une grande dame nous a quitté !

« Je respire profondément jusqu’au bout de mon souffle. Mon diaphragme s’ouvre, se dilate de plus en plus. Aum en expirant, tat en inspirant complètement, un temps d’arrêt ensuite. En respirant ainsi, il me semble avec le aum créer la manifestation, qui avec le tat, revient à moi, et redevient le non-manifesté, le vide. Puis c’est un passage d’un vide à un autre vide, et je plonge à l’intérieur de ce centre, un peu à droite de la poitrine. C’est un gouffre non délimité, la tranquillité du fond des mers, une nuit que rien ne vient interrompre, sans commencement et sans fin.

Il n’y a pas de mot pour décrire cette grandeur sans mesure, où n’existe plus ni toi ni moi, mais une ample plénitude, en moi qui n’est plus moi, qui n’est ni à l’extérieur ni à l’intérieur.

Cette respiration continue. Je me sens avec le aum renvoyer toute peine, toute pensée, comme la marée en se retirant balaye tout ce qui est sur la plage, l’emmenant très au loin. Ainsi me laissant mon désespoir, Iryamani, mon fils, ma mère et mon père.

Tout s’estompe et s’efface comme des fantômes irréels, inutiles et encombrants, ombres sans consistance emportées par le aum de ma respiration.

Lire la suite : http://eveilphilosophie.canalblog.com/archives/2016/03/18/33530985.html

MÉDITATION LUNAIRE et Bénediction de l’Utérus MERCREDI 23 MARS 2016. Florence Perdriel Vaissière

Classé dans : Non classé — 18 mars, 2016 @ 1:16

unnamed-1

Ô Grande Pleine lune
Émaneuse d’Amour et de Bienveillance nous t’appelons !

Douce Mère, guérisseuse et généreuse nous te saluons !

Ô Grand-Mère Lune, grande protectrice du féminin
nous honorons ta noblesse et ta sagesse !

Ô Grande gardienne des étoiles, des astres et des cycles,
nous nous ouvrons à ta pure guidance !

Ô Grande Immaculée ouvre nous à ta puissante lumière
afin que nous marchions fièrement ta beauté !

Souffle nous ta divine connaissance
à travers l’expérience du sacré sur nos voies !

Ô Grand-Mère Lune
merci de nous offrir de nous sentir femme
de nous vivre dans la joie des rondeurs de notre corps,
de nos seins, de nos fesses, de nos cuisses, de nos ventres.

Merci Grande Mère de nous reconnecter à notre mouvement intérieur,
merci de nous offrir de sentir la Vie dans nos chairs !

Ô Fabuleuse et Divine Mère
Merci de nous rassembler !

Ô Glorieuse Mère
illumine nos consciences, nos coeurs et nos ventres
afin de rayonner ta lumière dans le monde,
pour nos proches, nos hommes, nos enfants !

Gratitude
Pureté et Grâce

MÉDITATION LUNAIRE
et Bénediction de l’Utérus

MERCREDI 23 MARS 2016
19h00

9, rue de la Paix
Sainte Marie la Mer
66470

Apporter 2 bols, un objet qui représente le féminin pour vous, un châle et un coussin.

La méditation dure environ une heure, nous partagerons ensuite ensemble un repas tiré du panier de chacune.

La participation est de 5€, cependant il est tout à fait possible de faire un don pour celles qui préfèrent (encens, thé, création, plume ramassée…)

Merci d’arriver 10 mn avant !

La Méditation lunaire et la bénédiction mondiale de l’Utérus sont des méditations sous la pleine lune entre femmes.
Durant ce temps de sororité et de silence intérieur, nous nous permettons de:

- Trouver un temps pour se rassembler, s’aimer, s’accueillir, soutenue par l’énergie des autres femmes

- Recevoir les énergies lunaires de la pleine lune et des mères lunaires - énergies transformatrices et guérisseuses du Féminin Divin

- Activer son ancrage terre/lune et son lien coeur/utérus afin d’être plus forte et plus femme

- Ressentir la vibration de son utérus

- Favoriser l’élévation de son énergie de création et d’Amour

- Augmenter l’énergie spirituelle féminine en soi, autour de soi et dans le monde

- Se reconnecter à sa conscience supérieure, de s’offrir un retour en son Soi

- Se reconnecter à la puissance d’Amour de la sororité

- Partager ensemble, entre femmes, cet Amour bienveillant et guérisseur qu’est la connexion à son féminin

Florence Perdriel Vaissière
Thérapeute de la femme
Moon Mother Avancée
Transmettrice du Conseil des Anciennes
Transmettrice du 13 ème Rite de Munay-Ki

contact@unityconsciousness.fr
06.64.18.93.20
etre-et-feminin.com

evénement : La venue de Brooke Medicine Eagle à Paris. 1er au 8 Juin 2016

Classé dans : feminilune,stages — 17 mars, 2016 @ 3:59

 

Brooke Medicine EagleBrooke Medicine Eagle  revient en Europe et tout particulièrement en France pour la sortie de son livre « Marcher sur le chemin sacré de la Femme Bison Blanc » aux Editions Vega.

Issue de familles européennes et indigènes, Brooke Medicine Eagle est écrivain, enseignante, guérisseuse, visionnaire, gardienne de la terre, chanteuse-compositrice et facilitatrice de cérémonies amérindiennes. Ecologiste engagée, elle vit simplement, en harmonie avec la nature et se dédie à la préservation des eaux sacrées. www.medicineeagle.com

Brooke proposera des consultations et enseignera dans plusieurs villes de France et en Suisse, à Lausanne.

Voici son programme lorsqu’elle sera à Paris du 1er au 8 Juin :

Cercle de Chants

 le vendredi 3 juin (19h30-21h30)

Moon Lodge du Soleil, Paris 8ème

(20€)

Atelier « La Voie Arc-en-Ciel de la Roue de la Médecine »

FESTIVAL DU FÉMININ-MASCULIN

le samedi 4 juin (15h45-17h)

Inscription ici

Centre Tao Paris

144 boulevard de la Villette

Paris 19ème

 Atelier « Femmes de beauté, femmes de pouvoir »

le dimanche 5 juin (10h-17h)

Atelier 77

77, rue de Charonne – Paris 12ème

(100€)

Avec Brooke Medicine Eagle, vous explorerez la beauté et le pouvoir qui résident en vous, qui, une fois reconnus, vous donnent la possibilité de mener une vie saine, joyeuse et porteuse de sens. 

L’intention de Brooke est de vous montrer la voie de la Beauté, un chemin qui mène d’abord vers votre propre transformation, pour ensuite magnifier votre capacité à soutenir votre communauté en ces temps de changements.

Les femmes portent en elles les rythmes de la Terre-Mère. Ce don naturel leur donne la capacité à nourrir et renouveler la vie, leur confiant ainsi des devoirs et des responsabilités mieux accomplis si elles sont en paix avec elles-mêmes et avec les autres. Puisque nous avons beaucoup reçu en étant femmes, nous sommes en effet appelées à tenir un rôle important que Brooke nous invite à accomplir avec vitalité, amour et envergure.

Dans cette journée de Transformation, venez écouter des prophéties anciennes, chanter, danser en cercle, voyager au son du tambour et rire dans une ambiance à la fois profonde et légère.

Venez en jupe et apportez un châle.

 

Loge des Grands-Mères

(réservée aux femmes ménopausées)

le mercredi 8 juin (19h30-21h30)

Moon Lodge du Soleil, Paris 8ème

(Participation consciente à partir de 20€)

Brooke Medicine Eagle vous transmettra le rituel de la Loge des Grands-Mères. Cette loge, réservée aux femmes ménopausées, est une loge de soutien et de partage qui réunit des femmes ayant pris un engagement, vis-à-vis d’elles-mêmes, de transmettre leur expérience aux jeunes générations, par leur vie professionnelle, associative ou familiale. L’intention de Brooke est de montrer que l’âge est un réel moteur pour continuer un chemin de beauté.

A part l’atelier au Festival du Féminin, toutes les demandes d’inscription se font ici.

 

Informations : www.lunafemina.com

 

 

 

Nous sommes des filles d’Eve ! par Sylvie Berubé

Classé dans : feminilune,livres — 13 mars, 2016 @ 6:45

DansLeVentreEve-5Mes retrouvailles avec l’auteur québécoise, Sylvie Bérubé, qui prend une place toute particulière dans cette nouvelle révolution des femmes. Nous sommes le 8 mars, pour la journée de la femme, Marie Lise Labonté, annonce la conférence de Sylvie Berubé, et nous confie son côté garçon manqué lors e leurs première rencontre… Difficile d’y croire face à la femme épanouie qui se présente en pleine lumière sur la scène des Feux de la rampe. dans un livre dédié au féminin elle nous explique sa métamorphose,

« Pour s’éveiller à leur véritable essence, les femmes ont besoin de guérir leurs blessures. L’auteur donne son point de vue singulier et nous invite à nous libérer des cuirasses de la féminité (les protections inconscientes), selon la méthode de Marie Lise Labonté. Cet ouvrage présente la particularité de traiter des blessures et des peurs logées dans le ventre des femmes, lieu de création, d’un enfant, mais aussi de soi-même. Pour les aider à manifester le pouvoir de créer leur propre vie, elle les guide à accoucher d’elle-même. »

extrait : Je reconnais que je suis une fille d’Ève

Oui, je reconnais que je suis une fille d’Ève, que j’ai l’histoire de toutes les femmes dans mon ventre, que je n’ai pas que leurs blessures mais aussi leurs pouvoirs. Je reconnais que le prénom qui est le mien est porteur de sa vibration, « eve » signifiant « vie » : Sylvie, celle qui porte la vie dans son ventre. Au début de ma vie, j’ai éprouvé beaucoup de difficultés à porter la vibration du mot « Sylvie ». Je détestais ce prénom trop commun, trop à la mode dans les années soixante. Je voulais être unique. J’ai voulu changer de prénom. Lorsque j’ai fait la rencontre de mon premier guide et maître spirituel, je lui ai demandé un nom qui correspondait à mon essence. Je désirais un nom qui porterait la vibration de ma mission d’âme. Quel choc lorsqu’il me nomma : Lüna ! C’était trop féminin… J’ai dû apprivoiser ce nom spirituel avec les années. Quelques personnes m’interpellent dorénavant de cette façon. Une amie s’amuse à m’appeler « Déesse de la Lune ». Entendre prononcer ce nom avec douceur me permet de m’identifier de plus en plus à cette nouvelle vibration. Durant cette étape de ma vie, j’entreprends un travail sur moi-même pour me libérer des mémoires de tout ce qui m’a blessée dans ma féminité. L’énergie de guérison de la Lune est très bénéfique dans mon cheminement. Pouvez-vous croire que c’est à cette étape de ma vie que mon corps a changé, qu’il est devenu plus féminin ? Des rondeurs sont apparues au niveau des seins, du ventre, des hanches. Mais aussi les problèmes de ventre. Bien sûr, en activant l’énergie féminine en moi, tout ce qui faisait que je la niais a refait surface. Plus je guéris les blessures, plus je découvre et développe ma puissance féminine

Dans le ventre d’Eve. Sylvie Bérubé. ed Vega.

La tente Rouge d’Anita Diamant. (Ed Charleston)

Classé dans : feminilune,livres — 9 mars, 2016 @ 10:51

Sans titre-1Un roman qui a inspiré le phénomène des Tentes Rouges actuelles. Merci Anita !

1 500 av. J.-C., aux confins du désert. Dina, la seule fille de Jacob, un puissant patriarche, vit dans l’ombre de la tente rouge, cet endroit interdit aux hommes où les femmes de la tribu échangent secrets et rites ancestraux. Ainsi goûte-t-elle, très jeune, aux fruits défendus : une liberté et une indépendance inimaginables au temps de la Bible. Devenue femme à son tour, Dina succombe aux délices de l’amour et se donne à Shalem, l’homme qu’elle aime, bravant ainsi les inter­dits de son clan. Cela, les fils de Jacob ne peuvent l’admettre. Par une nuit d’épouvante, le destin de Dina bascule.

Pour survivre, elle est contrainte de se réfugier en Égypte, et d’en­fouir dans sa mémoire les secrets de sa jeunesse.

Parviendra-t-elle un jour à vivre pleinement ?

L_e_ _p_h_én_o_m_èn_e_ _« _T_e_n_t_e_ _r_o_u_g_e_ _» _

A l’heure où certaines femmes cherchent à se libérer de leur menstruations (cf. les récents articles dans la presse nationale et les chroniques radios), d’autres célèbrent cette période. Depuis la publication de La tente rouge en 1997 aux Etats-Unis et en 2000 en France, de nombreuses « Tentes rouge » ont vu le jour. Ainsi, des groupes d’une vingtaine de femmes se réunissent une fois par mois dans un « espace sacré » afin de partager leur expérience, de se soutenir et de se ressourcer loin du monde extérieur.

Pour en savoir plus : http://tentesrouges.fr/

Bulletin : Nouvelle Lune éclipse totale de Soleil du 9 Mars 2016 par Ariane Clément.

Classé dans : feminilune,spiritualité — 7 mars, 2016 @ 2:10

eclipse-solaireNouvelle Lune éclipse totale de Soleil du 9 Mars 2016 :  prendre la responsabilité de nos blessures de séparation

pour entrer dans une danse vibrante avec le plus vaste

Après avoir vécu l’effet « décapant » de la dernière Pleine Lune, nous nous préparons à un mois « d’éclipses » : éclipse totale de Soleil au moment de la Nouvelle Lune du 9 Mars et éclipse de Lune pénombrale le 23 Mars. Etant donnés la force des aspects qui accompagnent ces éclipses, attendons-nous à une transformation radicale ! Les personnes ayant des planètes dans les signes mutables (Vierge Poissons, Sagittaire et Gémeaux) seront fortement concernées par cette éclipse.

Ayant les trois quarts de mes planètes dans ces signes, c’est avec grand plaisir que je partage avec vous mes intuitions sur cette éclipse et ses invitations…

Guérir nos blessures de séparation d’avec le plus vaste

L’énergie des Poissons est en lien avec l’illimité et l’amour inconditionnel. C’est une énergie de non séparation qui nous invite à nous ouvrir toujours plus aux ondes de l’harmonie cosmique. Nous pouvons vivre cela à travers la musique, la peinture, l’espace thérapeutique, les rituels, la danse, dans notre présence à nous et aux autres et dans chacun de nos gestes au quotidien… C’est une énergie qui invite notre personnalité à laisser passer la lumière de notre âme en acceptant de pardonner et de nous pardonner…

Quels évènements nous ont coupé de cette énergie ? Quelles absences ? Quels rejets ? Quels abandons… Je pourrais ainsi citer toutes les blessures fondamentales.

Une invitation ici, Chiron le grand guérisseur étant de la partie, à nous laisser toucher par les blessures encore non reconnues de l’enfant en nous, qui nous laissent encore dans la dualité : avec enveloppement et depuis un espace énergétique qui favorise la descente dans le corps. Une invitation également à prendre conscience des dogmes que nous avons épousés et qui bloquent cette présence naturelle avec le cosmos.

Il est intéressant de nous souvenir de ce qui s’est produit dans votre vie autour du 9 Mars 1997 : la dernière fois où une éclipse s’est faite sur ce même point. Cela pourra sans doute nous aider à comprendre ce à quoi nous sommes invités afin de poursuivre la guérison de cette partie de notre psyché…

Prendre conscience des illusions et des fuites que nous avons mises en place face à cette nostalgie du divin

 Il est primordial de comprendre que dans cette énergie des Poissons se retrouvent aussi tous les flous et autres idéalisations dans lesquelles nous avons pu rester pour nous protéger de nos blessures de séparation. Quelles parties « fuyantes » continuons-nous à nourrir ? Quels mensonges acceptons-nous de nous faire parce qu’ils arrangent des parties de nous en souffrance ? Il est possible que nous puissions prendre conscience de la façon dont certains abus vécus dans notre enfance nous placent encore dans une forme de naïveté nous entrainant dans des illusions.

Plus les adultes qui entourent l’enfant sont dangereux plus il aura besoin de les idéaliser pour pouvoir « avoir l’illusion de se sentir en sécurité ». Cette idéalisation va de paire avec la culpabilisation de nous-même et pourra se poursuivre en tant qu’adulte nous poussant à remettre notre pouvoir à des personnes douteuses. Il peut être important lors de ces éclipses de nous demander « qui est-ce que je cherche à protéger encore pour éviter de voir le danger ? »

Plus nous nous aventurons dans des chemins spirituels aux contours flous, plus le respect du cadre est essentiel et la rencontre avec nos ombres nécessaire afin de pouvoir conserver notre discernement… L’innocence est une grande qualité d’émerveillement, la naïveté, elle, est plus liée à des blessures non reconnues en lien avec l’idéalisation…

Il est donc possible de conserver cette qualité d’innocence tout en osant poser les limites nécessaires à notre protection et à notre évolution.

Toutes les aides sont là si nous savons lire de façon analogique pour nous aider à vivre l’initiation….

Cette période, plus que tout autre peut être porteuse de synchronicités si nous acceptons de les reconnaître et de tirer profit de leurs enseignements. Les messages sont là dans les rêves et signes de jour ainsi qu’à travers nos échanges avec nos frères et sœurs d’âme. J’ai senti à quel point, à travers la reconnaissance de notre diamant intérieur, nous avons chacun développé des pratiques et prises de conscience parfois différentes, nous amenant pourtant tous vers le chemin de la non séparation.

Ainsi pouvons-nous nous relier au degré Sabian (*) de cette Nouvelle Lune : « Un maître instruit son disciple - le transfert de pouvoir et de savoir permettant à l’impulsion créatrice et spirituelle du cycle de perdurer dans sa direction originelle » avec l’humilité de pouvoir être initié et l’autorisation de pouvoir initier à notre tour quand l’occasion se présente, juste par la transmission de ce que nous avons intégré sur le chemin…

Pour en savoir plus :;http://www.lefilretrouve.com/

Ariane CLEMENT

(*) Les degrés Sabians sont les 360 degrés du thème représentés par des images archétypales.

 

12345...52
 

INTERVIEWS DE STARS |
piafabec |
Kasskou le petit krill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fanatique d'esprit
| Scravic
| New EVENING Newcastle CHRON...