uneaura4etoiles

l'éveil du féminin

Archive pour la catégorie ''

14ème Forum du GRETT. Education et Transpersonnel, un chemin vers Soi. 21/22 mars. Paris

Posté : 22 janvier, 2015 @ 3:50 dans conférence, psychologie, spiritualité | Pas de commentaires »

images-1A la lumière des évènements récents et des questions qu’ils soulèvent en matière d’éducation, et comment repenser le monde, à commencer avec nos enfants, il va de soi que le thème de ce forum du GRETT peut nous éclairer et nous offrir des pistes de réflexion. Peut-être que plus nous serons nombreux à y réfléchir et à le mettre en acte, et plus nous nous donnerons de chances d’y parvenir. Catherine Maillard

Comme chaque année, nous organisons le 14ème Forum du GRETT, qui aura lieu cette année les 20, 21 et 22 Mars 2015 à Paris. 

Ouvert à tous, professionnels ou non, il portera cette année sur le thème « Education et Transpersonnel, un chemin vers Soi.« , qui sera débattu et exploré tout au long de ces 3 jours au travers de conférences, ateliers et tables rondes.

A deux mois de cet évènement, nous avons le plaisir de vous présenter en quelques mots les intervenants des conférences plénières :

Alain Chevillatfondateur de Terre du Ciel consacre sa vie à faire savoir que la dimension spirituelle est le cœur d’une vie humaine.

Antonella Verdiani, docteur et chercheur en sciences de l’éducation, a été fonctionnaire à l’Unesco où elle a travaillé pour l’éducation à la paix et la non-violence.
Stan Rougier, prêtre depuis 54 ans, écrivain depuis 20 ans, « toute sa vie fut une pratique de l’éducation ».
Pierre-Yves Albrecht a porté tous ses efforts à réconcilier philosophie et «terrain», à rendre praticables les richesses de cette première pour les mettre au service d’une restauration de la santé globale de l’homme.
Patrick Drouot, physicien (Columbia University de N.Y.) et spécialiste mondialement reconnu de l’étude et de l’avancement des sciences cognitives, de l’expérimentat
ion des états d’expansion de conscience.
 - Dominique Lussan  (DEA de chimie, DESS administration des entreprises, Maîtrise de psychologie sociale, DEA d’ethnologie, Animatrice Institut Monroe, Agricultrice, Naturopathe) est Présidente fondatrice de plusieurs structures issues de sa recherche universitaire.
 - Jure Biechonski, psychologue. diplômé en Histoire, Philosophie, Éducation, Littérature Française et Psychologie. Il donne des séminaires de formation et des conférences dans le monde entier.

Tous les détails et d’autres info dans la brochure : http://www.grett.fr/GRETT_PLAQ_2015_A4_web2.pdf
Lien vers le formulaire d’inscription : http://www.grett.fr/forum2015

Le courant transpersonnel est né il y a plus de 40 ans aux Etats-Unis. Il est reconnu professionnellement dans de nombreux pays étrangers. Le GRETT participe grandement à son essor en France depuis près de quinze ans.
Quel meilleur environnement que le Forum du GRETT pour se rencontrer, découvrir et partager autour de ce champ d’exploration fascinant qu’est le transpersonnel, intégrant les différentes dimensions de l’être humain ? Et ainsi débattre des relations de l’éducation aux métiers axés sur la relation d’aide et le cheminement personnel !

Plus d’infos : http://grett.fr/

Lithothérapie : Zoom sur le quartz, la pierre du mois de Décembre

Posté : 4 décembre, 2014 @ 11:38 dans feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

 

Affichage de QUARTZweb.jpeg en cours... 

Le mois de Décembre se place toujours dans l’énergie des fêtes de fin d’année et particulièrement de Noël. C’est le mois des cadeaux, la fin de l’automne, l’entrée dans l’hiver. Paradoxalement, cette entrée dans l’hiver est toujours vécue dans une énergie moins déprimante que l’automne. L’énergie du renouveau est contenue en elle. Nous sentons presque les prémices du Printemps. L’orée de la nouvelle année nous place devant quelque chose de nouveau qui détient l’espace pour se développer, et qui n’est plus, comme le mois de Novembre, une énergie de clôture et d’introspection. Même s’il faudra attendre encore quelques mois pour entrer dans l’énergie du Printemps, l’énergie de la nouvelle année pousse fort.

L’heure du bilan

Il est donc temps de faire le bilan de cette année 2014 qui a été extrêmement dense, riche en évènements, riche en transformations, riche en prises de conscience et en mutations. En d’autres termes, nous avons eu le sentiment d’être secoué dans tous les sens, sans toujours comprendre ce qui se passait réellement mais en sentant clairement que de profondes mutations cellulaires s’activaient et changeaient totalement notre façon de vivre et surtout d’appréhender les choses et nous-même.

Ceux qui n’avaient pas encore pris conscience de ces mécanismes en ont néanmoins ressenti la fatigue physique et le pessimisme ambiant que cela a généré dans notre société. Il est donc temps de faire le point de son état, avant et pour entamer un nouveau cycle qui débutera le 1er janvier 2015.

Pleins feux sur le Quartz

Le Quartz ou Cristal de Roche est exactement le minéral approprié pour une telle période. Le Quartz est exclusivement composé de dioxyde de silicium. Chaque cellule de notre corps contient une molécule de dioxyde de silicium qui sert de neurotransmetteur entre le corps et le noyau cellulaire. Elle fait office, en quelque sorte, d’émetteur-récepteur entre le corps et les codes identitaires. Il est clair que toute amplification du fonctionnement de ces molécules met directement en relation avec ce que ce que l’on est au plus profond de soi, et donc avec son extraordinaire puissance vitale. Elle permet également de clarifier ses positions, de mieux se connaître, et ainsi de mieux définir les axes appropriés. Il ne faut pas oublier pas que chaque fois que nous sommes en phase avec nos codes identitaires, nous sommes alimentés par la force vitale de notre planète. De même, chaque fois que nous nous trouvons en distorsion avec nos codes, nous ressentons une profonde déperdition énergétique entrainant fatigue et dépression.

La Lumière qu’apporte le Quartz dans les cellules fait prendre conscience de la puissante capacité de vie et de création qui est la nôtre, permet d’identifier les éléments qui parasitent encore, et de prendre les décisions qui apporteront joie et vitalité.

Il convient donc de profiter de ce mois de « trêve » pour terminer d’explorer son terrain personnel et prendre des forces pour entamer une nouvelle année qui se révèlera extrêmement riche en réalisations.

 Conseils d’utilisation :

Se munir d’un prisme poli de Quartz de 200 à 400 gr ou plus.

Prendre ce prisme en main, le plus souvent possible, au moins une fois dans la journée (peu importe la durée). Ne pas se poser de questions mais juste recevoir l’énergie. Si cela est possible, se ménager le soir, un temps de relaxation. Prendre la pierre en main, et laisser les idées et pensées circuler. Les regarder tranquillement, sans en faire un exercice mental. Durant cette réflexion, laisser la pierre agir sans se poser de questions.

 

Au bout de quelques jours, les choses « s’éclaircissent », l’énergie vitale se renforce progressivement, même si cela n’est pas spectaculaire. Dans tous les cas, il ne faut pas dans l’attente d’un quelconque résultat. Laisser faire le corps et la pierre.

  En pratique Disponible sur www.cristaux-sante.com

Et dans les boutiques Cristaux & Couleurs

  • 82 rue du Cherche-Midi 75006 PARIS
  • 17 Avenue Gambetta 24200 SARLAT LA CANEDA

 

 

Livre : La réincarnation par Miriam Gablier. Bonnes feuilles

Posté : 16 octobre, 2014 @ 4:46 dans spiritualité | Pas de commentaires »

couverturelivre2Avons nous déjà vécu d’autres vies ? Quels sont ces souvenirs qui parfois s’imposent à nous ? La réincarnation expliquent-elles nos sensations de déjà-vu ? Miriam Gablier, auteure et journaliste pour Inexploré mène l’enquête sur un concept qui pose beaucoup de questions sur le devenir de notre âme.

Extrait : « Catherine a 23 ans lorsqu’elle se décide à venir consulter le Dr Weiss, un professeur de psychiatrie, diplômé de la prestigieuse Yale Medical School, et chef d’un service hospitalier de psychiatrie à Miami. Nous sommes en 1980. « J’avais déjà publié trente-huit papiers scientifiques et je ne faisais confiance en rien qui ne pouvait être prouvé par la science1 », confie le psychiatre dans son livre De nombreuses vies, de nombreux maîtres. Catherine souffre de phobies terriblement paralysantes. Elle a peur de l’eau, de s’étouffer, de prendre l’avion, du noir, de la mort. Les premiers dix-huit mois, le Dr Weiss utilise des méthodes thérapeutiques conventionnelles pour aider la jeune femme à guérir de ses symptômes. Cependant, il n’est pas satisfait par les résultats qu’il obtient. « Quand rien de tout cela ne parut marcher, j’ai essayé l’hypnose2. » (…) 

Lors d’une nouvelle séance, il demande à sa patiente de « revenir au moment où ses symptômes ont commencé1». Il confiera que rien dans son parcours professionnel ne l’avait préparé à ce qui allait se produire. « Je vois des marches blanches qui mènent à un bâtiment, un grand bâtiment blanc avec des colonnes2. » Catherine se retrouve dans une scène qui semble être d’un autre temps. Le Dr Weiss, un peu confus, lui demande quel est son nom et en quelle année elle se trouve. Elle se décrit comme une jeune femme blonde habillée d’une longue robe blanche du nom d’Aronda. Elle dit être en 1863 avant J.-C. Bien que pris de court, le psychiatre poursuit l’accompagnement de cette patiente en régression. Catherine continue à décrire avec beaucoup de détails une scène anodine d’un petit village qui se trouve dans une vallée aride. Aronda a 25 ans, elle a une petite fille. « J’étais interloqué, mon estomac était noué, j’avais l’impression d’un grand froid dans la pièce, raconte le Dr Weiss. J’avais déjà examiné des milliers de patients, beaucoup sous hypnose. Je n’avais jamais rencontré de tels récits avant – même pas en rêve3. » (…)

Que faire de ce témoignage ? Pour le Dr Weiss, il est clair que Catherine n’invente pas cette histoire de manière intentionnelle. « Schizophrénie? Non, elle n’a jamais présenté de signes d’un désordre cognitif. Elle n’avait jamais eu d’hallucinations auditives ni entendu des voix, jamais eu d’hallucination visuelle ou des visions en étant éveillée, jamais eu d’épisode psychotique. Elle n’était pas délirante, ni décalée par rapport à sa réalité. Elle n’avait pas de personnalités multiples. Elle n’avait pas de tendance sociopathe ou antisociale. Ce n’était pas une actrice. Elle ne prenait pas de drogue ou de substances hallucinogènes et sa consommation d’alcool était minime. Elle n’avait pas de maladie neurologique ou psychologique2 », explique le psychiatre. La semaine suivante, Catherine annonce que sa peur de se noyer « a disparu3 » et que sa peur de s’étouffer s’amoindrit. Son sommeil s’est amélioré, elle a moins de ces cauchemars qui la perturbent tant. »

La réincarnation. Miriam Gablier. ed de La Martinière.

 Le lien vers l’interview avec Lilou Mace :  https://www.youtube.com/watch?v=ffvYMy_uet0

 

 

 

Marie Madeleine, par France Schott Billmann

Posté : 9 juillet, 2014 @ 10:58 dans feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

51ZgIWcpnmLLa psychanalyste France Shott-Billmann essaye de répondre à de nombreuses interrogations sur le mystère du féminin, en conjuguant les apports de la mythologie, de l’art et de la psychanalyste dans un ouvrage qui lui est consacré  »Le féminin et l’amour de l’autre « . Extraits choisis autour de Marie-Madeleine.

Qui est Madeleine, la pécheresse de l’Evangile, qui vécut en Galilée il y a vingt siècles ?

« Marie-Madeleine est une femme multiple et contrastée : d’après la tradition, une riche bourgeoise, prénommée Marie (on dit aussi Myriam), sœur de Lazare et de Marthe, qui avait une propriété en Galilée, à Magdala, d’où elle reçut le surnom de Madeleine ; une pécheresse aux longs cheveux qui, toute en pleurs, avait pris la liberté de répandre un parfum précieux sur la tête et les pieds de Jésus (pieds qu’elle arrosait de ses larmes) lors d’un dîner qu’il prenait dans la maison de Simon le pharisien ; une ex-malade possédée par sept démons et que Jésus avait guérie par sa parole ; une disciple fidèle qui le suivit sur les routes de Galilée jusqu’à sa mort ; une des femmes qui assistèrent à la crucifixion le vendredi saint ; une femme aimante endeuillée qui porta des aromates pour oindre le corps de Jésus dans le sépulcre et ne le trouva pas ; celle qui fut la première de tous les disciples à « avoir vu le Seigneur » après sa mort, le premier témoin de la résurrection.

« Marie-Madeleine incarne tous les aspects de la femme, du plus charnel au plus spirituel. Elle condense plusieurs figures : Marie de Magdala, alias Madeleine, Marie la pécheresse et Marie de Béthanie. Bien que certains exégètes aient considéré qu’il s’agit de trois femmes différentes, il est plus convaincant de suivre des docteurs de l’Eglise comme Saint Augustin, Saint Grégoire le Grand, saint Thomas d’Aquin, qui considèrent que les trois Marie n’en représentent qu’une seule surnommée Madeleine, en qui se réunissent  plusieurs aspects : pécheresse, possédée, pure, contemplative, compagne du Christ, mystique faisant des miracles.

Dans l’Evangile de Philippe, elle est présentée, à l’instar des déesses de la religion précédente, comme la compagne (koinonos) du Christ, mais aussi comme sa mère et sa sœur :

« Trois marchaient toujours avec le Seigneur.

Marie sa mère, et la sœur de celle-ci et

Myriam de Magdala que l’on nomme sa compagne,

Car Myriam est sa sœur, sa mère et sa compagne »[1]

Comme les Déesses antiques, Marie-Madeleine ne représente donc pas une femme unique auprès de son compagnon, mais toutes les femmes, dans toutes les situations d’amour : amour maternel, amour fraternel, amour pour un homme. Marie-Madeleine est un archétype. Elle représente la Femme, le féminin, dans la femme mais aussi dans l’homme. Les Grecs, comme toujours, l’avaient déjà compris : le mythe d’Eros et Psyché raconte comment Psyché (l’âme en grec) est une femme amoureuse d’un dieu (pas n’importe lequel, Eros, le dieu de l’amour. L’histoire de Marie-Madeleine et Jésus pourrait représenter d’une autre façon, l’évolution de ce désir de l’ « âme » humaine (le psychisme) de s’unir à l’Autre : la vie de Madeleine illustre le destin de la pulsion mystique.

L’écoute rêveuse

Madeleine était, dit Saint Augustin, « toute pénétrée des douceurs de la contemplation ». Son destin, à la différence de Marie mère du Christ, n’est pas la maternité, mais la mystique. Sans enfant ni charge matérielle, elle n’est pas non plus une femme au foyer comme sa sœur Marthe qui, lorsqu’elles reçoivent Jésus dans leur maison de Béthanie, s’affaire pour traiter dignement leur hôte, vaque, s’active, finit par s’énerver que Madeleine ne l’aide pas mais reste assise aux pieds de Jésus, buvant ses paroles. Marthe finit par demander à Jésus d’intervenir, mais celui-ci se prononce aussitôt en faveur de Madeleine : « Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée ». (Luc 10, 38-42). Alors que Marthe pense à nourrir le corps de Jésus, Madeleine se remplit de ses paroles. Elle veut être disponible. Silencieuse, réceptive, elle l’écoute ; le regarde parler ;  le contemple ; le « rêve » comme la mère qui, selon le psychanalyste Robert Bion, rêve son enfant, c’est-à-dire laisse venir en elle les images de son devenir (l’écoute flottante en psychanalyse est de cet ordre « rêveur »).

Peut-être Madeleine sait-elle d’avance ce qui va arriver, peut-être est-elle déjà secrètement avertie de leur séparation comme l’étaient les déesses antiques (Isis, Aphrodite, Cybèle, Ishtar…) par rapport au dieu disparaissant dans les Ténèbres des Enfers (Osiris, Adonis, Attis, Tammouz…. C’est cette vision anticipée de l’avenir qui lui permettra de « reconnaître » Jésus à travers l’image du jardinier.

Car lorsqu’il retourne plus tard à Béthanie, le vendredi avant Pâques, et dîne avec ses disciples dans la maison de Simon le Lépreux, c’est dans le sens d’une prémonition qu’il interprète le geste de Madeleine : elle apporte une boîte d’albâtre pleine d’une liqueur de parfum de vrai nard, elle casse le récipient et répand le précieux contenu sur la tête de Jésus, puis elle en oint ses pieds qu’elle essuie de ses cheveux. Judas, qui est du festin, proteste contre ce gaspillage, arguant qu’avec le prix de ce parfum on aurait pu faire du bien aux pauvres . On connaît la réponse de Jésus : « des pauvres vous en aurez toujours, au lieu que moi vous ne m’aurez pas toujours. Elle a prévu dans cette onction les cérémonies de ma sépulture[1] ». Il a compris ce qu’elle annonce en versant sur son corps ce parfum coûteux : il l’interprète comme une allusion à sa mort prochaine : n’est-ce pas le mort qu’on embaume ?

 


[1] Jean12, 1-8.

 


[1] LELOUP Jean-Yves (traduit et commenté par), l’Evangile de Philippe, Albin Michel Spiritualités vivantes, 2003.  59, 6-11 (traduction Ménard p. 62-63),.

La sexualité sacrée, une ouverture vers l’amour inconditionnel par Shakti Malan

Posté : 7 juillet, 2014 @ 7:40 dans feminilune, spiritualité | 2 commentaires »

Les philosophies orientales considèrent la sexualité comme un élément fondamental du développement physique, psychologique, émotionnel et spirituel. Dans ce contexte, la sexualité est considérée comme sacrée, participant à une véritable transformation intérieure capable de mener à l’Éveil. Extrait du livre « L’Eveil de la femme à la sexualité tantrique » de Shakti Malan, qui nous initie au pouvoir sacré de la sexualité féminine.

La sexualité sacrée,  une ouverture vers l’amour inconditionnel par Shakti Malan dans feminilune EveilSexualiteTantrique© Lauren Sweet

À quoi le féminin est-il réceptif – à quoi nous ouvrons-nous ? Il y a de nombreuses façons de répondre à cette question. L’une d’elles est de dire que nous nous ouvrons à la source, à l’essence, au divin, à tout ce qui est. Dans le Tantrisme hindou, la force transcendante est représentée par le Shiva lingam. Shiva est le principe mâle transcendant, tout entier dans sa focalisation sur un point. Son pénis est le symbole de l’énergie qui monte à travers les chakras.

Lorsque Shiva pénètre Shakti, le principe féminin, elle ressent sa connexion à la source. Physiquement, dans notre corps, notre connexion à la source, à l’énergie de tout ce qui est, commence dans le périnée ou chakra de base. C’est là le point à partir duquel nous nous relions à la terre, à la grande source d’énergie à laquelle nous pouvons puiser. Lorsque le lingam s’élève dans la yoni de la femme, la kundalini monte depuis le chakra de base à travers tous les autres chakras. La montée d’énergie poursuit son chemin au-delà de l’endroit où s’arrête la pénétration physique. La tâche du masculin est de garder la concentration sur le fait de dresser son lingam. Sans chanceler ni se laisser distraire, il se concentre sur la force de transcendance qui s’élève à travers le corps. Dans la pratique Tantrique, cela veut littéralement dire que l’homme ne lâche pas la concentration portée sur son pénis. Lorsque la femme s’ouvre pour recevoir cette force transcendante, elle permet à sa propre énergie de s’élever à l’infini. En faisant cela, elle amène l’homme avec elle dans cette expérience. (…)

Lorsque l’énergie sexuelle se déploie dans le corps d’une femme, la kundalini semblable à un serpent s’éveille et commence à se dérouler. Cela ressemble tout à fait à un serpent qui sort de son enroulement – un mouvement en rondeurs, qui part en spirale vers le haut. C’est ce mouvement qui va vous ouvrir à l’inconnu. Un phénomène curieux mais très clair dans la danse céleste est que l’énergie vous demande d’avoir confiance, d’abandonner complètement tout contrôle. Lorsque la kundalini commence à bouger, cela peut donner l’impression d’un courant qui ondule depuis la base du corps et qui monte. Elle peut vraiment bouger comme un serpent qui se déroule. Mais ce serpent, c’est la kundalini, la force universelle de vie. C’est l’ouverture à l’énergie de votre essence.

Lire la suite sur : http://www.inrees.com/articles/La-sexualite-sacree-ouverture-amour-inconditionnel/

Stage Le jardin du Coeur. Voyage initiatique, chants et danses soufies avec Milaya Lodron. Juillet

Posté : 24 juin, 2014 @ 5:22 dans feminilune, spiritualité | 2 commentaires »

imagesLe Jardin du Coeur . Plus qu’un stage…un véritable voyage initiatique en résonance avec les chants et danses de Transe Soufie…et un projet humanitaire et spirituel avec Milaya Lodron, en collaboration avec Servane Toullier

J’ai rencontré Milaya, dans le cadre d’un cycle de formation avec Marie Motais, je garde un souvenir ému, de sa profonde féminité, de ses chants et de son rapport chamanique et féérique à la nature lors de nos rituels. Son engagement dans la transmission des traditions de femmes est exceptionnelle. Catherine Maillard

Ce stage est une invitation à la rencontre avec des formes très anciennes de rituel provenant des cultures préislamiques – Berbères et Africaine, qui ensuite ont été perpétuées dans certaines pratiques Soufies. Ces pratiques sont à la fois très liées à une tradition précise et à la fois elles dépassent la culture et le territoire qui l’ont engendré, car elles font partie des outils de transformation de l’humanité. Ce travail ouvre un espace d’expérimentation de formes de rituel à la fois traditionnelles et spontanées qui nous mènent au-delà de la Forme, à l’Essentiel. Cet Indicible dont parlent toutes les traditions, toute en nous disant que l’on ne peut rien en dire. Ce Mystère…que nous sommes. Quand notre créativité est nourrie de cette source, une alchimie particulière opère et nous pouvons rayonner cette vibration dans le monde.

Zaqiya * Exploration et apprentissage de chants et danses de la mystique soufie

* Travail avec les pratiques ancestrales de transe et de guérison

* Espace d’improvisation et de création en résonance avec la tradition

* Méditation et travail sur soi

* Travail vocal et techniques de respiration

* Expérience des rituels Gnawa et Haddarates

* Danse de Derviches Tourneurs

* Reliance avec la nature autour

lien vers video : https://www.youtube.com/watch?v=Q2JI_E_cArc

 

Qui est Milaya Lodron ?  chanteuse, formée à l’Art-Thérapie à l’INECAT,coach et formatrice en techniques de communication relationnelle en entreprise, intervenante à Terre du Ciel, vit actuellement avec son mari à Vienne (Autriche).

« J’ai un vécu très intime de differentes pratiques soufis comme le chant du Dhikr et la Danse Derviche depuis 20 ans.La rencontre improbable avec Latifa en 2010 m’a ouvert la porte vers l’expérience Soufie féminine, qui m’a longtemps été inaccessible. J’ai été si profondément touchée par les rituels et leur puissance primordiale que je voulais créer une approche pour rendre ces outils accessible. »

Latifa a reçu la transmission des chants et pratiques « Haddarates » de sa grand-mère berbère Tamaït, originaire de l’Atlas. Quand elle a réalisé que cet héritage était en train de se perdre, elle a mis tout en oeuvre pour raviver la tradition, mais aussi l’ouvrir à la rencontre avec d’autres approches. Ainsi elle a crée le Centre Tissa pour la Musicotherapie ancestrale. C’est un énorme accomplissement, vu la recrudescences des influences intégristes, qui condamnent les pratiques de transe et qui n’acceptent pas que des femmes conduisent des cérémonies spirituelles.

Pour lire plus sur Latifa, la construction du centre et des textes anthropologiques sur les « Haddarates » et les « Gnawas » : Le centre TISSA est un lieu unique, face à la mer sur la côte sauvage près d’Essouira avec une salle de travail rotonde en construction traditionnelle et des chambres très cosy (avec salle de bain individuelle), Hammam sur place…

 le Jardin du Coeur :

Dimanche 27 juillet – Samedi 2 août 2014 à Essaouira (Maroc)

Participation & Inscription

Séminaire et Hébergement en pension complète

810€ en chambre double (ou chambre triple) avec salle de bain individuelle

870€ en chambre single (selon disponibilité) avec salle de bain individuelle

780€ en chambre à plusieurs

(ce prix n’inclut pas le vol et l’acheminement jusqu’au centre)

 Pour tous renseignements et pour recevoir le DOSSIER D’INSCRIPTION avec les informations détaillées, merci de nous envoyer un mail à voix.archaiques@gmail.com Milaya est joignable en Autriche au 0043 680 500 56 46 Servane sur le portable Français 0033 6 32 66 05 98

Informations sur l’approche de travail : - Pour participer à ce stage, aucune connaissance musicale préalable n’est nécessaire, juste votre cœur ouvert, l’envie d’explorer, votre engagement profond et la conscience que ce stage propose un travail sur soi qui ouvre en particulier sur les aspects spirituels du processus de transformation et de guérison. - Les rituels se pratiquant la nuit il y aura des matinées de repos, ainsi que des moments de ressourcement dans la nature et à la mer.

 

C’est l’été ! Et si on passait des vacances tantriques !

Posté : 20 juin, 2014 @ 1:41 dans feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

10155971_295255720623243_566133703_nAvec l’été, et les vacances qui se profilent,  notre corps, nos sens comme nos désirs d’union s’éveillent. Et si vous profitiez de cette parenthèse enchantée pour découvrir de nouvelles pistes vers une sexualité épanouie. Laissez-vous tenter par le tantra ! révisez vos basiques. le tantra c’est quoi déjà, ses vertus, comment s’y mettre ? Et mes coups de coeur côté chef de file, Diane Bellego, Marisa Ortolan… Article de Catherine Maillard. Pour Doctissimo. 

C'est l'été ! Et si on passait des vacances tantriques ! dans feminilune

Venu tout droit de l’Inde, le tantra est une philosophie très prisée par les amoureux mais aussi par les célibataires soucieux de booster leur sexualité et leur spiritualité. Beaucoup de promesses entourent cette pratique : des ébats plus longs, l’accès au multi-orgasme… Mais pour les tantrika, l’union sexuelle n’est qu’une infime partie de l’enseignement. C’est plus à la recherche de notre véritable nature que nous convie le tantra, et plus encore de nos polarités masculines et féminines.

Durant l’été, certains stages proposent de nous faire découvrir la véritable essence du tantra. Une fois notre pulsion de vie libérée, nos relations dégagées des projections incessantes, notre instinct retrouvé tout comme notre goût pour le sacré, notre sexualité peut alors emprunter de nouveaux chemins. La fusion de shakti (le principe féminin) et de shiva (le principe mâle) ne s’obtient pas d’un coup de baguette magique, cela s’apprend !

Lire la suite : http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/dossiers/tantra/15126-vacances-tantriques.htm

concert Marie de Magdala.St Baume. oratorio de Michel Garnier. 19 JUIllet 2014

Posté : 19 juin, 2014 @ 11:15 dans feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

image013Concert exceptionnel en plein air de Marie de Magdala à la Ste Baume (dans le champ des Dominicains). Oratorio en sept tableaux sur la vie de Marie Magdeleine. Michel Garnier. Pakoune. orchestre. 100 choristes.

C’est lors d’une soirée, où j’étais venue écouter Lise Côte, que j’ai découvert Michel Garnier, Pakoune, et leur hommage à Marie de Magdala… J’ai beaucoup lu, au sujet de Marie Madeleine, je suis allée à la Sainte Baume… Toutefois, ce qui se dégage de leur CD Marie de Magdala, est comme un souffle puissant, la terre est presque là sous nos pieds… La présence de Jésus, et de Marie de Magdala est presque palpable… Vous en dire plus est difficile dans le sens où je ne suis pas une spécialiste… mais je peux témoigner de la magnifique connexion que permet cet album avec la part mystique en moi.

Ecouter cet Oratorio, en concert à la St beaume va être sans nul doute une expérience singulière et inoubliable

Réservations auprès de l’Association Magdala

 Pour tous ces concerts, renseignements et réservations sur l’AGENDA   www.mariedemagdala.net/agenda

 Pakoune et Michel GarnierAssociation Magdala, 06 69 02 59 00,

e-Mail : association.magdala@gmail.com ; Site : www.mariedemagdala.net

Damien Geoffroy, producteur des des artistes  vous invite à  découvrir 


où vous pourrez écouter des extraits des nouveautés de Michel Garnier et Pakoune
concert Marie de Magdala.St Baume. oratorio de Michel Garnier. 19 JUIllet 2014 dans feminilune cd-l-arche-d-alliancecd-therese marie madeleine dans spiritualité recueil-n1-  cd-terre-vivante

 

 

***

 

Agir pour mettre fin à l’épidémie de viols en Inde. Juin 2014

Posté : 11 juin, 2014 @ 12:37 dans feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

lhoo0jc7Agir pour la liberté et la sécurité des femmes et des filles en Inde! ce qui s’est passé récemment et les photos de ces deux jeunes filles pendues à un arbre après un viol collectif n’est pas acceptable. je n’ai pas pour habitude d’être militante, toutefois, il me paraît urgent de se positionner. Signer une pétition, est déjà une manière de le faire… Avaaz s’est fait le relais une fois encore de la possibilité d’un changement. Ensemble, je suis sûre que nous pouvons y parvenir, élever nos voix, nous montrer solidaires, plutôt qu’indifférentes, impuissantes…

Merci de partager l’email ci-après avec vos proches et amis et postez le lien ci-dessous sur votre mur Facebook. Ensemble, nous pouvons forcer le Premier ministre à agir!

https://secure.avaaz.org/fr/womanifesto_modi_loc/?tVYStab

 

Chères amies, chers amis d’Avaaz,

J’ai besoin de votre aide. Deux jeunes filles ont été pendues à un arbre après avoir subi un viol collectif dans les champs devant chez elles en Inde et un ministre du parti au pouvoir a réagi en déclarant que le viol est ‘un crime parfois légitime, parfois injuste’.

C’est ignoble! Le pire c’est que ce n’est pas un incident isolé. J’ai personnellement été attaquée en face d’un officier de police qui n’a pas bougé. Aujourd’hui le système abandonne complètement les femmes indiennes àleur sort. Mais ensemble, je pense que nous pouvons changer la donne.

Le nouveau dirigeant de mon pays a été élu sur la promesse de reconstruire Bénarès, la ville sacrée. C’est là qu’il a été élu,et il veut en faire un centre touristique de premier plan. Si notre appel pour la protection des femmes atteint des millions de voix et que nous collons des affiches partout dans la ville du Premier ministre Modi,il sera forcé d’agir pour sauver ses ambitions de développement touristique.

Nous n’avons jamais mené de campagnes de ce type en Inde. Mais il s’agit d’une crise nationale et nous ne pouvons pas nous contenter de demi-mesures. Signez maintenant – rassemblons deux millions de signatures pour exiger de Narendra Modi qu’il protège les filles et les femmes en Inde.

https://secure.avaaz.org/fr/womanifesto_modi_loc

Lorsque les deux jeunes filles de 14 et 15 ans ont disparu, le père de l’une d’entre elles s’est rendu au poste de police et a supplié à genoux les agents de faire quelque chose. Ils lui ont ri au nez et l’ont renvoyé chez lui. Cet immobilisme révoltant de la police est le quotidien d’innombrables familles indiennes qui doivent affronter ces atrocités. Ila fallu une vague d’indignation internationale pour que cinq personnes soient finalement arrêtées et que deux policiers soient mis à pied. Mais toutes les 22 minutes, on viole quelqu’un en Inde et la police, la justice et même les ministres ne font rien pour nous!

Avant les élections, un immense mouvement pour agir contre les violences envers les femmes émergeait. Des experts avait rédigé et promu un Manifeste pour les femmes, un programme de bon sens pour engager des réformes indispensables afin de stopper l’épidémie de viols – ce manifeste combine des mesures juridiques, politiques, médicales et psychologiques et surtout des mesures de sensibilisation à grande échelle. Les grands partis l’ont signé, mais Narendra Modi a préféré l’ignorer.

Pourtant les équipes de Narendra Modi soutiennent la quasi-totalité de ce programme. Aujourd’hui, nous devons le convaincre de l’appliquer.

Le Premier ministre Modi n’a toujours pas réagit aux propos insultants de son collègue de parti. Il a toutefois annoncé que son nouveau gouvernement aurait une politique de ‘tolérance zéro à l’encontre de la violence contre les femmes’. Faisons naître une immense pétition et tapissons audacieusement les murs de Bénarès d’encarts demandant que les promesses se transforment vite en plan d’action. Signez maintenant:

https://secure.avaaz.org/fr/womanifesto_modi_loc

Le choc ressenti devant cette photo peut nous paralyser de tristesse, ou bien nous pousser à d’agir. Partout dans mon pays, les femmes exigent la fin de cette culture du viol et luttent pour l’égalité et la sécurité pour tous et toutes. Je vous en prie, soyez à nos côtés pour mettre fin à cette violence !

Avec espoir,

Alaphia, avec l’équipe d’Avaaz

Pour en savoir plus :

Inde:trois hommes, soupçonnés d’avoir violé et pendu des »intouchables », arrêtés (L’Express)
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/l-inde-choquee-par-la-pendaison-de-deux-adolescentes-apres-un-viol-collectif_1547643.html

Inde: le viol « parfois légitime »,selon un député (Le Figaro)
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/06/05/97001-20140605FILWWW00466-inde-le-viol-parfois-legitime-selon-un-depute.php

Inde: arrestations et manifestations suite au viol des deux adolescentes (RFI)
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140602-inde-uttar-pradesh-new-delhi-nations-unies/

Un viol suivi de pendaison illustre le martyre des Indiennes de bassecaste (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/05/31/un-viol-suivi-de-pendaison-illustre-le-martyre-des-indiennes-de-basse-caste_4429642_3216.html

Viol d’adolescentes en Inde: La police use de canons à eau contre des manifestants (20 minutes)
http://www.20minutes.fr/monde/1390921-viol-d-adolescentes-en-inde-la-police-use-de-canons-a-eau-contre-des-manifestants

Découvrez les Chants d’Hildegarde de Bingen, par Catherine Braslavsky

Posté : 19 mai, 2014 @ 11:06 dans feminilune, spiritualité | Pas de commentaires »

CoverCDHildDans cet album, Le mariage du ciel et de la terre d’Hildegarde de Bingen, Catherine Braslavsky et Joseph Rowe ne cherchent pas à recréer une interprétation médiévale des chants mais à les faire vivre selon notre sensibilité d’aujourd’hui. Ainsi, ils empruntent des instruments venus parfois de très loin, mais qui ont une résonnance commune avec la musique d’Hildegarde.

« Lorsque j’ai entendu pour la première fois les chants d’Hildegarde, alors que j’apprenais à chanter, je me suis dit : quelqu’un a déjà composé comme je le voudrais ! A l’époque je n’avais aucune voix, mais la liberté et la majesté de ces chants m’ont guidée comme un idéal à atteindre. Cette musique vous demande de ne rien craindre de la sensualité spirituelle d’Hildegarde, de suivre son long souffle sans retenue, comme si la musique elle-même vous attirait dans ses arabesques…»                                                                                                    Catherine B.

 Hildegarde de Bingen (1098-1179) :

    Après des siècles d’un oubli relatif,  Hildegarde est aujourd’hui reconnue comme l’un des génies universels de l’histoire occidentale. Tout en exerçant ses responsabilités d’abbesse, elle fut visionnaire, musicienne, écrivain, et médecin — une étendue de talents véritablement inouïe.

Bien qu’elle défiât sans ménagement les autorités religieuses et politiques, elle gagna presque toujours leur respect. Tant et si bien que le Pape et les rois autant que les plus humbles venaient lui demander conseil.

Son enseignement est imprégné d’une vénération profonde de la Nature, que l’on retrouve dans la beauté sensuelle de ses images, de sa musique et dans son approche esthétique et cosmique de la vie.

Mais c’est sa musique qui est sans doute le plus universel et le plus beau de ses legs. Elle apparaît aujourd’hui comme l’un des plus grands compositeurs du Moyen-Age. Auteur du premier oratorio connu, l’« Ordo Virtutum », elle composa soixante dix-sept autres chants qu’elle destinait pour la plupart à son couvent. Avec le temps, cet incroyable patrimoine musical tomba dans l’oubli, pour n’être redécouvert par un large public que récemment, voici quelques décennies.

« Catherine Braslavsky subjugue par l’apparente facilité avec laquelle elle suit des partitions difficiles, moirées, enchantées. Il y a quelque chose de miraculeux dans l’émission de cette voix pure qui conduit au sublime, là où les mots se dissolvent … »

— Armelle Héliot, Le Figaro

HILDEGARDE DE BINGEN

Le mariage du ciel et de la terre

Chants de la célèbre abbesse du XIIème siècle

Catherine BRASLAVSKY : Chant, doulcimer, bendirs

Joseph ROWE : Oud, bendir, bols tibétains, m’bira, tanbura…

Plus d’infos sur : www.naturalchant.com

 

12345...13
 

INTERVIEWS DE STARS |
piafabec |
Kasskou le petit krill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fanatique d'esprit
| Scravic
| New EVENING Newcastle CHRON...