uneaura4etoiles

l'éveil du féminin

Archive pour la catégorie 'developpement personnel'

L’instant présent : nouvelle clé de l’équilibre !

Posté : 17 février, 2009 @ 12:01 dans developpement personnel | 1 commentaire »

Très occupés à réserver notre train plusieurs mois à l’avance, à préparer notre retraite pour plus tard ou à guérir nos blessures du passé sur le divan du psy, nous sommes bel et bien coincés entre un futur incertain et un passé révolu. Résultat : nous n’avons de cesse de fuir l’instant présent, la seule réalité qui vaille. Hier encore principe philosophique ou spirituel, l’instant présent est aujourd’hui une voie à pratiquer au quotidien, pour éviter de passer à côté de sa vie. Véritable antidote au stress, et à l’anxiété, et plus encore en temps de crise ou notre avenir est incertain, il est préconisé par de nombreux thérapeutes pour revenir à soi. Pas si simple évidemment de s’y tenir, le docteur américain Richard Moss, auteur du Mandala de l’être, un manuel pour le temps présent.
nous explique ce que signifie l’instant présent et de l’intérêt de garder le contact…

Qu’est ce qui vous amène à penser que nous ne vivons pas l’instant présent ?
Richard Moss : Posez vous la question : quand vous êtes-vous laisser émouvoir par une goutte de pluie sur la vitre, le sourire de votre amour alors que vous faites la vaisselle… Nous n’avons de cesse d’envahir le moment présent avec nos jugements sur nous-même, les autres, et les histoires que nous nous racontons. Nous sommes perdus, la plupart du temps, dans nos rêves de futurs en quête d’un monde meilleur ou égarés dans le passé à nourrir des regrets ou de la culpabilité.Pour la majorité d’entre nous, la tendance naturelle à fuir le moment présent, nous empêche d’accéder à une véritable présence à soi, et à une qualité de vie à laquelle nous aspirons tous.

Que signifie exactement, « vivre le moment présent » ?
Richard Moss : Vivre le moment présent ouvre un espace intérieur où s’élabore une autre forme d’intelligence, différente de la pensée logique ou de la compréhension intellectuelle que nous connaissons. Les questions fondamentales de type « qui je suis », et « pourquoi est ce que je suis là ? » trouvent leurs réponses. Avec cette nouvelle capacité s’ensuit alors la possibilité de créer de l’harmonie et de cultiver une attitude plus en cohérence avec notre environnement…

Comment apprendre à demeurer au centre du présent quand notre mental est conditionné à vivre en périphérie ?
Richard Moss : Il est recommandé de pratiquer l’art du centrage, une voie que propose le mandala, traditionnellement utilisé par Jung, pour mettre de l’ordre dans notre psyché. Littéralement « cercle » en sanscrit, le mandala est une représentation de ce que nous faisons et de la réalité que nous créons. Le centre en est le moment présent, la seule réalité qui soit. Mais au-delà de la réalisation de ce mandala, le plus important est de comprendre comment nous le quittons ce centre… La clé pour y revenir !

je bouquine : Le mandala de l’être. ed Albin Michel. par Richard Moss

renouer avec son enfant intérieur

Posté : 18 novembre, 2008 @ 8:19 dans developpement personnel | Pas de commentaires »

Il arrive qu’une fois adulte nous soyons toujours en quête d’approbation, de reconnaissance, aussi. Ou bien coupé de nos émotions, toujours triste. Ou capricieux. Parfois l’enfant qu’on a été n’a pas reçu les bonnes informations pour se programmer positif. Si le passé ne peut être transformé, notre présent, lui, si. Il est toujours possible de renouer avec notre enfant pour aller guérir nos blessures et retrouver notre joie de vivre.

Vous avez dit enfant intérieur !
« C’est la partie de nous qui n’a pas grandi et garde les blessures de l’enfance, « explique Sophie Guedj, psychothérapeute spécialisée en hypnose et en PNL. Parfois trop sensible, ou capricieux, colérique aussi, ou timide, notre enfant intérieur, si nous le refoulons, réagit à notre place dans des situations confrontantes. « Nous risquons d’attendre de notre entourage ou de notre partenaire qu’il comble ses besoins à notre place, Une attitude qui entraîne souvent de la déception, et de la frustration, « assure Sophie Guedj. Le rencontrer pour l’écouter est alors nécessaire. Afin de retrouver sa partie saine, c’est-à-dire son énergie vitale, la joie de vivre, la spontanéité, la créativité, et le sentiment d’innocence dont a bien besoin l’adulte.

Des outils ludiques
Nous voilà partis pour 3 jours de voyages intérieurs à sa rencontre. Ce sont des visualisations en état de relaxation, qui nous permettent d’accéder à des parties de nous enfouie et de voir des scènes porteuse de sens, défiler. Notre enfant « sain » apparaît plein de ressources, émerveillé devant les beautés de la nature, imaginatif, et joyeux de ses progrès à bicyclettes.Différentes visualisations, nous emmènerons à des situations clés qui ont pu générer des « blessures », comme la naissance d’un petite sœur mal annoncée, l’interdiction de rire à table, la maladie d’une mère, l’alcoolisme d’un père… Par le biais d’outils spécifiques à l’enfance, comme le dessin et l’écriture spontanée, nous entamons un chemin de guérison. Par la danse, nous irons le bercer, ou libérer son énergie. Enfin, nous laisserons venir à nous les images des parents bienveillants pour lui apporter ce dont il a besoin, du réconfort, de l’écoute et plus de liberté…

Renseignements Sophie Guedj, 01 42 74 14 26 et sophieguedj@wanadoo.fr

A vos intuitions

Posté : 31 octobre, 2008 @ 3:48 dans developpement personnel | Pas de commentaires »

Pour un peu, on finirait par croire que la machine s’emballe et nous avec. On se calme, on respire et on réfléchit… différemment.

Si on veut que notre vie prenne un tout autre tour en ce début de crise, il va bien falloir changer de mode de fonctionnement.
L’esprit rationnel et logique ne semble plus suffire pour avancer… Et si nous développions notre intelligence intuitive, créative et sensible, véritable complément de la raison…

Devenez réceptif : Dans un premier temps apprenez à créer un état intérieur de réceptivité, propice à l’émergence de l’intuition. Shakti Gawain (1) la papesse de l’intuition propose : Installez-vous confortablement, fermez les yeux et respirez plusieurs fois doucement et profondément. Essayez de vous rappeler un moment de votre vie où vous avez eu un fort pressentiment, une intuition. Comment cela vous est-il venu ? Qu’avez-vous ressenti ? En avez-vous tenu compte ou pas ?
Nous avons tous eu des intuitions que nous avons ou pas écoutées. Voilà, c’est un début. D’abord on se reconnecte et on prend un rendez-vous régulier. On essaye et on note.

(1)Comment développer son intuition. guide pratique pour la vie quotidienne. Guy Trédaniel Editeur.

prenez du recul

Posté : 2 octobre, 2008 @ 7:34 dans developpement personnel | Pas de commentaires »

Il y a des moments où vous avez beau avoir fait le plein d’énergie positive, maintenir son cap sur le bonheur se révèle parfois périlleux. On s’accroche, et l’on se rappelle que notre bonne humeur est sans doute la meilleure contribution à un monde meilleur. Une piste avec Marie France de Coqueraumont, psychothérapeute, spécialiste de l’enfant intérieur*, notre atout joie de vivre.

La bonne attitude : Prenez du recul et retrouvez un état d’esprit positif. D’abord, renouez avec vos sensations, « le meilleur moyen pour faire taire le mental et sortir de comportements automatiques, explique Marie-France de Coqueraumont. L’air au bord de vos narines, les battements de votre cœur, l’odeur du chocolat qui monte de la fenêtre du dessous…
Ensuite, changez votre regard sur le monde ! Loin de nous l’idée de vivre dans une bulle aseptisée, ou bonheur rime avec fermeture. Au contraire, la proposition est de s’ouvrir au monde et de porter son attention sur tout ce qui va bien… Embrasser toute la misère du monde est une mission impossible, essayez plutôt d’amplifier ce qui en fait la beauté, est sans doute un pas de plus de gagné sur la morosité ambiante. En clair : On arrête de prendre la vie au tragique, on en cultive la beauté.
Petit exercice : refaites votre journal de 20 h perso… Prenez un petit carnet et notez tout ce qui vous paraît contribuer à un monde meilleur. Une voisine qui s’occupe de la mamie de 80 ans du 2ème, une conversation entre un père et un fils, une action de quartier…

www.thedifferentmagazine.com/Psy-and-Spi/Developpement-personnel/Cultiver-l-optimisme.html

Petite phrase de Thich Nah than à méditer : Toutes les choses merveilleuses que tu cherches : bonheur, paix et joie, tu peux les trouver en toi.

Libérez sa part sauvage

Posté : 1 octobre, 2008 @ 11:29 dans developpement personnel, feminilune | Pas de commentaires »

Renouer avec l’esprit de l’animal intérieur, c’est renouer avec une grande sagesse :
Ils s’acceptent totalement tels qu’ils sont, sans vouloir être autre chose. il ne viendrait pas à l’idée d’une souris de vouloir être un chameau ou un lion. Chacun a un rôle spécifique, chacun est aussi important que l’autre. L’animal nous confronte à l’acceptation de l’individualité de chacun. Et si avant
de libérer sa part sauvage, on commençait par se connecter… Qui êtes-vous vraiment au-delà de vos domestications  » un des plus sur killer d’instinct » comme l’assure la grande psychanalyste Clarissa Pinkola Estès. Loup de steppes, tortue des Caraïbes…

Quoi qu’il en soit « le soi sauvage n’est ni docile ni vide… En acceptant de se laisser domestiquer, on laisse en jachère ses instincts, celui de jouer, de se lier, de faire face, de vagabonder et autres… » assène la psy. Qu’attendons-nous pour de nouveau courrir avec les loups !

1...89101112
 

INTERVIEWS DE STARS |
piafabec |
Kasskou le petit krill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fanatique d'esprit
| Scravic
| New EVENING Newcastle CHRON...