Accueil Non classé Pour provoquer d’heureux hasards, il faut se relier au soi. Philippe Guillemant

Pour provoquer d’heureux hasards, il faut se relier au soi. Philippe Guillemant

0
0
18

images

La physique quantique nous invite à changer notre manière d’appréhender la vie. Dans le dossier Kaizen 22, Physique quantique : la conscience d’être reliés ?, le physicien Philippe Guillemant nous confiait :

Pour provoquer d’« heureux hasards », il faut se relier au « soi », cultiver le détachement et être prêt à accepter le changement. Il faut également sortir de ses habitudes, se mettre en position de réceptivité. Le lâcher-prise permet à l’intuition de fonctionner. Enfin, il faut développer la confiance. Car la confiance permet à la foi d’entrer dans sa vie. La foi est un état d’esprit qui ouvre la connexion.

Confiance, lâcher-prise et détachement sont trois processus mentaux qui, travaillés, ouvrent une connexion à des états spirituels créateurs alimentant les voies non causales. Le déterminisme diminue, les probabilités « acausales » augmentent et, comme par hasard, des coïncidences vont avoir lieu, nous apportant ce que l’on souhaite… Les physiciens vont devoir accepter que nos intentions modifient l’espace-temps.

Une réflexion passionnante à poursuivre sur http://www.kaizen-magazine.com/pour-provoquer-dheureux-hasards-il-faut-se-relier-au-soi/

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par cathymaillard
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

CONFERENCE : Psychologie Biodynamique et travail sur la voix avec Christiane Lewin.

 Thême : Le travail sur la voix et les mémoires corporelles Le travail avec la voix, qui e…