Accueil feminilune Comment notre âme a choisit ses parents et sa famille par Sophie Guedj

Comment notre âme a choisit ses parents et sa famille par Sophie Guedj

0
1
276

511FrINJ7uL._SY300_ Auteur du livre « vivre et transmettre les meilleur pendant sa grossesse » , Sophie Guedj Mettey, Hypnothérapeute, livre ses réflexions sur la naissance. Et plus précisément notre choix d’incarnation.

Plusieurs traditions spirituelles enseignent que l’âme de l’enfant  choisit ses parents.

Vous vous demandez peut être ce qu’il en est ou vous vous dites que si vous aviez pu choisir vos parents, vous n’auriez surement pas choisi les vôtres !

En fait, il ne s’agit généralement pas d’un choix raisonné, intellectuel comme lorsque l’on choisit quelque chose sur un catalogue mais d’une sorte d’attraction électro magnétique.

Le Docteur Christophe Massin, psychiatre et psychothérapeute, l’exprime ainsi dans son ouvrage « le bébé et l’amour » : « Une conscience non incarnée se sent invinciblement attirée par ce couple de parent, non sous leur forme physique, mais plutôt par l’énergie particulière qui se dégage de chacun d’eux, pour le meilleur et pour le pire »

Cette attraction se fait à partir des vibrations, des émanations émises par les futurs parents et les liens karmiques peuvent jouer un rôle important.

Ces liens karmiques nous amènent  à retrouver les êtres avec qui nous pouvons avoir des conflits à pacifier ou avec qui nous avons eu une forte relation d’amour pour continuer à nous accompagner, nous soutenir ou accomplir quelque chose ensemble.

L’âme est attirée par des parents dont elle sait qu’ils pourront stimuler l’expression de ses qualités et l’aider à exprimer ce qu’elle est venue vivre et accomplir.

Souvent, l’âme choisit une qualité qu’elle souhaite plus particulièrement venir exprimer et /ou stimuler chez ses parents et son entourage, par exemple la compassion, le lâcher prise, la tolérance, l’amour universel.

Chaque membre de notre famille est là pour nous aider à révéler, développer ou transcender un aspect de nous même.

Si un proche nous fait vivre l’abandon par exemple,peut être que nous avons besoin de développer notre autonomie.

Lorsqu’il y a conflit karmique, l’amour qui peut naturellement se développer au sein d’une famille notamment entre parents et enfants offre un terrain particulièrement favorable pour réparer et guérir ces relations.

 

Le but ultime de ces retrouvailles  d’âme est de nous ouvrir à l’amour sans aucune limitation, c’est-à-dire de nous aider à nous éveiller, nous s’entraider, nous respecter, nous aimer, sans attente, sans jugement, sans comparaison ni  manipulation.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par cathymaillard
Charger d'autres écrits dans feminilune

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Atelier : L’ équinoxe de Printemps avec Marie Hélène Sourd !

   C’est le printemps ! Flotte dans l’air comme un vent de gaieté et de renouveau.  P…