Accueil Non classé La compassion, la clé pour changer le monde avec

La compassion, la clé pour changer le monde avec

0
0
139

La compassion, la clé pour changer le monde avec  dans psychologie livre-couv-2-150x150 Et si la clé d’une vie meilleure était la compassion ? Selon Karen Armstrong, historienne de religions, auteur de « Compassion » (Ed Belfond), cultiver la compassion pourrait changer nos relations avec les autres. Plus qu’une simple invitation, elle propose une véritable méthode, concrète, pour s’indigner contre l’indifférence et l’intolérance dans nos sociétés !

 

Karen Armstrong  possède cette énergie incroyable de celles qui savent que s’engager peut mettre en mouvement des forces considérables. Parce que l’humain est ainsi fait qu’il sait saisir la chance d’être qui il est vraiment quand elle se présente ! Alors si on essayait la compassion. 

Alors qu’un vent d’individualisme souffle dans nos vies, encouragé par une société où domine encore la compétition, la performance et le chacun pour soi… il semblerait pourtant qu’émerge un nouveau courant plus solidaire, où la compassion occupe une bonne place. Rencontre avec une messagère engagée Karen Armstrong, historienne des religions, qui nous propose de relever un nouveau défi : redéfinir notre rapport à l’autre et à la différence… et remplacer nos préjugés par la compréhension !

 

Doctissimo : Comment pourrait-on définir la compassion, non pas d’un point de vue religieux, mais plus largement !

Karen Armstrong : La compassion signifie »ressentir avec » ! Son principe peut se résumer en une seule phrase : ne jamais traiter les autres comme vous n’aimeriez pas être traité vous-même ! Une des premières personnes à avoir formulé cette règle d’or était Confucius. Il a dit : « Utilisez votre propre ressenti pour vous guider dans comment vous traitez les autres ! » Ce qui implique en clair, que nous ne devrions  jamais infliger à quiconque quoi que ce soit qui pourrait nous même nous faire souffrir ! La compassion est au cœur de toutes les traditions spirituelles, religieuses et éthiques, toutes l’abordent différemment, mais toutes ont formulé leur version de « ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse ! Il y a une prière bouddhiste qui dit : « traitons tous les êtres, comme le ferait une mère pour son enfant unique ». Ce qui signifie que nous pouvons avoir de la sollicitude pour tous.

Doctissimo : En quoi la compassion représente-t-elle un défi dans notre société ?

Karen Armstrong : C’est un défi parce que nous avons toujours ce souhait de nous mettre en avant, de nous retrouver dans une catégorie spéciale et privilégiée. Notre société nous encourage à penser de la sorte ; nous sommes dans la génération du « moi » ! Ce n’est pas nouveau bien sûr, mais le phénomène tend à s’amplifier, c’est pourquoi c’est urgent d’agir maintenant et de suivre ce principe fondamental. A l’inverse nous prenons le risque  d’évoluer dans un monde totalement invivable ! En réalité, ça ne devrait pas être si difficile, la compassion fait partie de notre nature, tout comme l’agressivité, que ce soit d’un point de vue neuronal ou physiologique. Elle va de pair avec l’altruisme ! C’est une aptitude qui nous a d’ailleurs permis de survivre, les hommes savent instinctivement qu’on est plus fort ensemble que seul ! Il nous appartient de la retrouver.

Lire la suite : http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/bien_avec_les_autres/15881-compassion.htm

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par cathymaillard
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Rites de passages et nouvelle année 2012

Notre soif de rituels ne date pas d’hier, bien sûr ! « De tout temps, les hommes ont eu be…