Accueil developpement personnel Les clés du Shadow Yoga

Les clés du Shadow Yoga

0
0
681

Maître Natanaga Zhander, le fondateur du Shadow yoga ne mâche pas ses mots. Lors de sa présentation, avant de donner la master class du 28/29 mars à Canal Central, il précise d’une voix ferme que : » le yoga n’est pas une gymnastique mais bien une philosophie reliant le corps et l’esprit!” Si l’on ne soutient pas le mental par une intention dans sa pratique, alors on passe à côté de l’essentiel du Yoga.

En phase avec une époque en quête de lumière intérieure, le Shadow Yoga, vise à éliminer les zones d’ombre (shadow) et libérer notre esprit de ses conditionnements par une pratique corporelle. Pour Conçu fin des années 1990 par Maître Shandor Remete, un hongrois émigré en Australie, ce yoga s’appuie sur les principes du Hata yoga, la science des points d’énergie (les marmas) et les arts martiaux.

Sur le parquet
Dès le début du cours, l’attention est portée sur la respiration, à la demande de Akido Ueda (1), pétillante japonaise disciple du maître. Véritable « fil d’or » de la séance, la conscience du souffle permet un contrôle en finesse des tensions musculaires, des pensées et des émotions. Puis les postures s’exécutent dans un ordre précis, toujours dans une perspective globalisante. D’abord on s’échauffe, et on joue à faire des ronds avec ses articulations, genoux, chevilles, coudes…. « La plante des pieds en contact avec le sol, pour stimuler les points d’énergie, ou marmas », insiste Akiko. Tous les exercices visent à gagner en mobilité là où parfois ça coince. Puis on enchaîne les séquences debout en explorant les postures du guerrier (ambiance, soyez fiers de qui vous êtes) et les sempiternelles salutations au soleil. Hop on s’assoit, pour les postures de torsion, dans l’idée de délier sa colonne et de devenir aussi souple qu’un félin. Le rythme est soutenu, et la température du corps monte vite. La dernière séquence, plus lente, insiste sur la respiration, pour chasser toutes les tensions qui bloquent encore notre corps. Au final, on se sent délié et très tonique.

C’est bon pour ?
« Déverrouillage des articulations, torsion, postures du guerrier et salutation au soleil, toutes visent essentiellement à gagner en mobilité et en conscience, » explique Akiko Ueda (1) pétillante japonaise disciple du maître. Pratiqué régulièrement, ce yoga tonifie le corps, relance la circulation sanguine, et renforce les os, tout en procurant une profonde détente.

Pour aller plus loin Emma Balnaves donne une session le 19 et 21 Juin, réservée aux femmes. Contactez Akiko Ueda tel : 06 99 62 51 44 er akiko@yogadojo.net

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par cathymaillard
Charger d'autres écrits dans developpement personnel

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La tente Rouge d’Anita Diamant. (Ed Charleston)

Un roman qui a inspiré le phénomène des Tentes Rouges actuelles. Merci Anita ! 1 500 av. J…