Accueil Non classé Le droit au plaisir

Le droit au plaisir

0
0
155

S’accorder chaque jour des petits plaisirs peut vous paraître anodin. Il n’en est rien ! le plaisir joue un rôle clé pour notre équilibre.

Si vous preniez seulement deux secondes pour vous poser la question sur ce qui vous ferait plaisir, sans doute vous viendrait-il une foule d’idées folles, avant de vous accorder quand même le temps d’un bain chaud aux huiles essentielles. Bravo, les menus plaisirs ne se boudent pas. Avouez toutefois que vous ne vous en autorisez pas si souvent. Quant aux grands plaisirs, ces moments de félicité qui tissent la toile de notre mémoire affective… Quel est l’enjeu avec le plaisir, pour qu’on ait tant de mal à s’y abandonner alors que c’est un élément clé de notre équilibre ?

Tabou, le plaisir ? « bien entendu, sinon pourquoi s’en cacherait-on ! », répond Evelyne Bissone Jeufroy coach et auteur de l’ouvrage Quatre plaisirs par jour. Ed Payot. Encore aujourd’hui assimilé à un fruit défendu, inquiétant et culpabilisant, le plaisir essaye de se frayer un chemin entre gêne et d’inhibition… La faute à notre tradition judéo-chrétienne à laquelle nous semblons encore très attachée… Résultat : coincé entre la culpabilité d’en éprouver, et notre désir de perfection qui nous fait omettre nos besoins primordiaux, nous avons pris l’habitude de vivre sous pression, et non dans le plaisir…

Première étape : Explorer
« En matière de plaisir, votre meilleur guide réside dans votre sensorialité, » signale Evelyne Bissone Jeufroy. C’est facile, ouvrez grands vos écoutilles et vos mirettes. Il y a sûrement des musiques qui vous donnent des sensations agréables, et d’autres moins par exempel. Idem pour les odeurs, et les autres sens. Ressentir est le mot clé, redonnez les rênes au corps peut vous emmener sur ce chemin : lui sait ce qui vous fait plaisir.

Deuxième étape : Se souvenir
Les grands plaisirs ont en commun de marquer notre mémoire et de faire refluer à notre bon souvenir des frissons de plaisir.
Certains moments, souvent intenses, dans notre vie conservent un goût unique et savoureux. Parfois partagés ou bien vécus seuls, ils sont autant d’indications sur qui vous êtes. Partez à la recherche de ces moments-là dans votre cœur, et suivez leur piste.

Troisième étape : Passer à l’action
Dressez la liste des menus et grands plaisirs que vous avez identifiés et engagez-vous à en honorer 4 par jour. Couchez sur le papier, tout ce qui vous passe par la tête : Appeler une amie, croquer dans une pomme, lire deux trois pages d’un livre, danser sur un morceau de musique… l’essentiel est de lancer la machine…

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par cathymaillard
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Hommage à Doris Nadel, sage femme engagée, pour une naissance respectueuse

Doris NADEL, sage-femme depuis 40 ans, expérimentée et engagée, nous a quitté (Mars 2016) …